Ce débat est hypocrite – .

Malheureusement, le débat sur le revenu des citoyens est trompeur de tous côtés – partisan et polémique. Cela n’aide pas les personnes concernées. Au contraire, des mesures urgentes telles que l’augmentation des taux standard risquent d’être retardées.

Tout d’abord, l’Union est mal avisée de commencer à critiquer les plans de revenu de base avec le terme « tourisme social », qui a ensuite été retiré. Ensuite parler de « facteurs d’attraction » pour enfin vouloir prouver avec des exemples de calcul douteux qu’un emploi rémunéré au SMIC ne vaut plus la peine. L’opposition constructive est vraiment différente.

Il y a déjà un déséquilibre dans le système aujourd’hui

Les sociaux-démocrates, d’autre part, ne sont pas non plus bien avisés s’ils ignorent le problème qu’il y a bien sûr du ressentiment parmi les bas salaires. Malgré toutes les promesses d’aide du gouvernement, beaucoup d’entre eux ne savent tout simplement pas comment payer leurs factures de gaz et d’électricité, tandis que les frais de chauffage des bénéficiaires du Hartz IV sont pris en charge par l’État. Comment leur expliquer qu’ils doivent payer eux-mêmes les voyages scolaires de leurs enfants, alors que les allocataires Hartz IV sont remboursés des frais ?

class="lazy blurred">>

>>

“Parler ouvertement d’argent est un soulagement”

Mareice Kaiser est une auteure et journaliste à succès. Pourtant, il fut un temps dans sa vie où elle ne pouvait même pas payer la glace de sa fille. Dans l’interview de RND, elle parle de sa biographie financière, de Dispo-Ping-Pong et de combien d’argent est suffisant.

Non, ces groupes de bas revenus et de bénéficiaires de Hartz IV ne doivent pas être montés les uns contre les autres. Mais il ne faut pas simplement ignorer et taire le fait qu’il existe déjà un déséquilibre dans le système aujourd’hui, qui est exacerbé par une inflation galopante. Et oui : il faut respecter l’exigence d’écart salarial, c’est-à-dire l’exigence que ceux qui ont un emploi aient plus d’argent à leur disposition que ceux qui n’en ont pas. Il doit y avoir un débat sur la façon de le faire. D’autant plus que le groupe des personnes à faible revenu a également besoin de plus d’aide dans la situation actuelle. L’extension de l’allocation logement et la réforme envisagée des allocations familiales sont les bonnes approches.

Protéger vos actifs a du sens en principe

Maintenant, la réalité est connue pour être plus compliquée que ne le suggère l’ardente dispute publique entre les partis politiques. Bien sûr, il y a des bénéficiaires du Hartz‑IV qui sont apprivoisés par les autorités et reçoivent des mesures de formation peu efficaces. Il y a aussi ceux qui passent entre les mailles du filet à cause d’une longue maladie. Et puis il y a aussi ceux qui se sont bien installés avec Hartz‑IV plus le travail au noir. L’État fait trop peu pour contrer cela.

Il y a beaucoup à dire sur le fait de laisser les gens avec des biens de rechange et leurs maisons pour le moment. D’autant plus qu’il correspond au principe de performance selon lequel il vaut la peine de se constituer un patrimoine ou d’amortir une maison même en cas de périodes de chômage plus longues. Cependant, la protection des actifs n’a de sens que si le chemin du retour vers un emploi rémunéré fonctionne également. Ce point est le grand déficit du précédent système Hartz IV, qui n’est malheureusement pas comblé avec l’allocation citoyenne.

class="lazy blurred">>

>>

Radar de la capitale

Le bulletin d’information avec des impressions personnelles et des informations de fond du district gouvernemental. Tous les mardis, jeudis et samedis.

Le revenu des nouveaux citoyens devrait être revu deux ans après son introduction

Au cours des dernières années, il y a eu suffisamment d’emplois et suffisamment de ressources financières pour des mesures de soutien visant à mettre les gens au travail. Néanmoins, des millions de personnes capables de travailler n’ont pas été placées dans de nouveaux emplois de façon permanente. Pourquoi cela n’a-t-il pas fonctionné et comment les Pôle emploi doivent-ils être réorganisés pour que cela fonctionne mieux à l’avenir ? Malheureusement, l’allocation prévue pour les nouveaux citoyens n’apporte pas de réponse à cela.

Indépendamment de ce sur quoi l’Union et les feux tricolores pourront finalement s’entendre, l’efficacité du revenu des nouveaux citoyens doit être vérifiée au plus tard au bout de deux ans. Le gouvernement devrait ensuite faire le point sur la question de savoir si les nouvelles libertés accordées aux bénéficiaires d’allocations citoyennes sont effectivement utilisées pour acquérir de nouvelles qualifications et (re)passer dans la vie active.

Tags: débat est hypocrite

NEXT Frein sur le prix de l’électricité – vous économisez vraiment autant – économie – .