l’illustre escouade de ses principaux chefs – Munich – .

Des musiciens actifs dirigeaient autrefois l’orchestre en tant que maîtres de concert. Un chef d’orchestre au sens moderne ne s’est établi que dans le premier tiers du XIXe siècle. Et avec lui aussi la fonction de Directeur Général de la Musique (GMD). Gaspare Spontini à Berlin a utilisé ce titre de poste pour la première fois en 1819. Le premier GMD était à Munich Franz Lachner : À partir de 1836, chef d’orchestre de cour, chef de l’opéra de cour, de l’académie de musique et de la fanfare royale, il devient en 1852 directeur musical général du théâtre de cour et national. Bien qu’attaché à un tout autre idéal en tant que compositeur (sa « Caterina Cornaro » de 1841 eut un énorme succès), Lachner soutint avec véhémence Richard Wagner et prépara méticuleusement la création de « Tristan und Isolde », qui en 1865, cependant, était le chef d’orchestre de la cour. Hans de Bulow devrait diriger, comme trois ans plus tard, la première de «Meistersinger».

type="image/webp">> Ouvrir la vue détaillée

Le maître de chapelle de la cour Hans von Bülow a dirigé les premières de « Tristan und Isolde » (1865) et « Die Meistersinger » (1868) à Munich. Deux ans plus tard, il a divorcé de sa femme Cosima, qui a épousé peu de temps après Richard Wagner.

(Photo : IMAGO/Images d’art/Images du patrimoine)

Franz Wüllner (1870 – 77) a été suivi de 1872 à 1896 Herman Lévi, lui aussi est un grand chef wagnérien. Avec l’orchestre de la cour fourni par le roi Ludwig II, il dirigea la première mondiale de “Parsifal” à Bayreuth en 1882, et après la mort de Wagner en février 1883, il interpréta ses dix grands drames musicaux à Munich. Richard Strauss n’occupa le poste que brièvement de 1894 à 1896, mais programma et dirigea tous les concerts de l’Académie de l’Orchestre d’État au cours de ces deux saisons et façonna ensuite le programme avec ses représentations modèles des opéras de Mozart.

Seulement de 1907 à 1911 était avec Félix Mottl à nouveau un GMD important à l’Opéra de la Cour. Il y avait aussi beaucoup de Wagner sous sa direction, notamment au Prinzregententheater, mais aussi dans la continuité de la tradition mozartienne, en particulier au (Alten) Residenztheater, l’actuel Cuvilliés-Theater.

type="image/webp">

Anniversaire : 500 ans de l'Orchestre d'État de Bavière : Bruno Walter a été directeur général de la musique à Munich de 1913 à 1922. En raison de ses origines juives, il a dû fuir les nazis pour s'exiler en Amérique.

> Ouvrir la vue détaillée

Bruno Walter a été directeur général de la musique à Munich de 1913 à 1922. En raison de ses origines juives, il a dû fuir les nazis pour s’exiler en Amérique.

(Photo: imago stock&personnes)

Le grand chef d’orchestre Mahler Bruno Walter De 1913 à 1922, il fut directeur musical de la maison aujourd’hui connue sous le nom d’”Opéra national de Bavière”. En 1914, il dirigea l’une des premières représentations publiques de “Parsifal” en dehors de Bayreuth après l’expiration de la période de protection de 30 ans, mais aussi la première munichoise de “Die Gezeichten” de Franz Schreker et la première mondiale de “Die Vögel” de Walter Braunfels. ”.

type="image/webp">

Anniversaire : 500 ans de l'Orchestre d'État de Bavière : Richard Strauss a également été pendant une courte période le chef de l'orchestre de Munich. En octobre 1942, la première mondiale de son opéra a été célébrée ici

> Ouvrir la vue détaillée

Richard Strauss a également été à la tête de l’orchestre de Munich pendant une courte période. Ici, en octobre 1942, la première de son opéra “Capriccio” à l’Opéra d’État a été créée : (de gauche à droite) Viorica Ursuleac dans le rôle de la comtesse, le metteur en scène Rudolf Hartmann, Richard Strauss, le chef d’orchestre Clemens Krauss et Hildegard Ranczak dans le rôle de Clairon.

(Photo : Scherl/Süddeutsche Zeitung Photo)

Sous l’égide de Hans Knappertsbusch (1922 – 1935 et 1945), qui affronta les nazis et fut peu apprécié d’Hitler à cause de ses tempi solennels, le « Kna » initia la « Protestation de la ville Richard Wagner de Munich » en 1933 en vue d’une conférence critique sur Wagner de Thomas Mann, qui a finalement conduit à l’exil de l’écrivain. Clément Krauss d’autre part, il doit sa nomination comme directeur général de 1937 à 1944 (également directeur jusqu’en 1940) directement à Adolf Hitler.

Après la guerre, Georg Solti, Rudolf Kempe et Ferenc Fricsay ont brièvement occupé des postes de direction à l’Opéra d’État ; en revanche, neuf années ont été formatrices Joseph Keilberth. Pendant son mandat, le Théâtre national a rouvert en 1963 avec “La femme sans ombre”. Là, il a fait ses preuves, tout comme avec “Arabella” (les deux sont conservés sous forme d’enregistrements), notamment en tant que grand chef d’orchestre de Strauss.

type="image/webp">

Anniversaire : 500 ans de l'Orchestre d'État de Bavière : Années de formation de l'Opéra d'État : Wolfgang Sawallisch, l'un des grands chefs d'opéra du XXe siècle, a été directeur musical général à Munich de 1971 à 1992.

> Ouvrir la vue détaillée

Années de formation de l’Opéra national : Wolfgang Sawallisch, l’un des grands chefs d’orchestre du XXe siècle, a été directeur général de la musique à Munich de 1971 à 1992.

(Photo : Herrmann Wöstmann/dpa)

Un ensemble de 21 ans en forme Wolfgang Sawallisch le sort de l’Opéra d’État de Bavière de 1971 à 1992. Il était un chef d’orchestre de la vieille école engagé dans le triumvirat des soi-disant dieux de la maison de l’Opéra d’État de Bavière. Il était responsable de l’ensemble du répertoire de Mozart et en 1983, il dirigea presque seul les exécutions de tous les opéras de Richard Wagner à l’occasion du 100e anniversaire de sa mort et de Richard Strauss en 1988. Excellent pianiste, il jouait de la musique de chambre avec ses membres d’orchestre ou en récital.

type="image/webp">

Anniversaire: ​​500 ans de l'Orchestre d'État de Bavière: Zubin Mehta est toujours un chef invité bienvenu à Munich aujourd'hui

> Ouvrir la vue détaillée

Encore un chef invité bienvenu à Munich aujourd’hui : Zubin Mehta

(Photo: Stephan Rumpf)

type="image/webp">

Anniversaire : 500 ans de l'Orchestre d'État de Bavière : l'Américain Kent Nagano a fait une déclaration avec des œuvres modernes à l'Opéra d'État.

> Ouvrir la vue détaillée

L’Américain Kent Nagano a mis les accents au State Opera avec des œuvres modernes.

(Photo : Peter Litvai/dpa)

type="image/webp">

Anniversaire : 500 ans de l'Orchestre d'État de Bavière : Vladimir Jurowski est à la tête de l'orchestre de Munich depuis l'automne 2021 et dirige également l'Orchestre symphonique de la radio de Berlin.

> Ouvrir la vue détaillée

Vladimir Jurowski est à la tête de l’orchestre de Munich depuis l’automne 2021 et il dirige également l’Orchestre symphonique de la radio de Berlin.

(Photo : Wilfried Hösl/Opéra d’État de Bavière)

A partir de 1998 dirigé Zubin Mehta avec Sir Peter Jonas, la fortune de la maison avec les productions légendaires de Verdi et de Wagner, mais aussi la première mondiale de la “Bernarda Albas Haus” de Reimann avant Kent Nagano à partir de 2006 de nouveaux accents avec des œuvres modernes (Berg, Poulenc, Messiaen) et des premières mondiales. Kirill Petrenko s’est révélé être un grand charismatique de 2013 à 2020 avec un répertoire très différent de “Parsifal” à “Lulu”. Vladimir Jurovsky est devenu directeur général de l’Opéra d’État de Bavière à l’automne 2021 lorsque Serge Dorny a pris la direction artistique.

Étiquettes : années État Orchestre illustre équipe principal chefs d’orchestre Munich

Tags: lillustre escouade ses principaux chefs Munich

NEXT Le prix du Bitcoin monte à 24 000 $, les prévisions de février sont modérées – .