Breaking news

PAJOTTENLAND – Les meuniers Orinx et le cheval de trait belge d’après Raoul De Wolf – .

PAJOTTENLAND – Les meuniers Orinx et le cheval de trait belge d’après Raoul De Wolf – .
PAJOTTENLAND – Les meuniers Orinx et le cheval de trait belge d’après Raoul De Wolf – .
Molenaars_orinx_and_the_belgian_trekpaard__3_
Molenaars_orinx_and_the_belgian_trekpaard__4_
Molenaars_orinx_and_the_belgian_trekpaard__5_
Molenaars_orinx_and_the_belgian_trekpaard__6_

Le Musée du Cheval de Trait Belge dans l’ancienne mairie de Vollezele était le lieu que l’auteur Raoul De Wolf avait choisi pour présenter sa dernière publication ‘Les meuniers Orinx et Orange I l’ancêtre du Cheval de Trait Belge’. C’est le docteur en histoire Herman Vandormael qui a présenté le spectacle. Les trois pierres angulaires justifiées dans le livre sont le pain, les moulins à vent et les chevaux. L’avant-propos de l’ouvrage de référence est rédigé par Jan Spooren, gouverneur provincial du Brabant flamand.

Pendant des années Raoul a collecté des données, des faits, des données,…. bref, toutes les informations avec le Pajottenland comme approche. Au début des années 2000, il était également à l’origine du site Pajottenland, site qui a ensuite été repris par Pajottenland+ en 2009. Raoul mérite donc à juste titre le titre de « connaisseur par excellence du Pajottenland ».

Piet Vanthemse

La représentation a été suivie par des parents et amis experts du Pajottenland de Galmaarden et des municipalités voisines. Parmi eux également Piet Vanthemse, qui, en tant que président du Conseil du Cheval de trait, a contribué à la reconnaissance du Cheval de trait belge en tant que patrimoine culturel immatériel. « En lisant la brochure, j’ai découvert une histoire familiale, régionale, de meunier et d’éleveur de chevaux honorable et bien documentée. Une belle sélection de notre histoire », fut son commentaire.

Werner Godfroid

Werner Godfroid (Castor), guide et membre du conseil d’administration du Musée du Cheval de trait belge, estime lui aussi que la publication mérite le cachet d’ouvrage de référence. “Fidèle à la vérité et écrit sans fioritures ni fantasmes” est donc sa recommandation, qui est également partagée par Herman Vandormael, qui a pu parcourir l’œuvre complètement avant la présentation. Werner pensait qu’une forme de livre avec du matériel d’illustration aurait mieux montré le travail détaillé de Raoul.

Herman Vandormael

C’est Herman Vandormael (Herne), docteur en histoire et également auteur de plusieurs livres historiques, qui a été autorisé à présenter l’auteur et le livre.

« Qui pense ‘moulins’ pense aussi ‘pain’. Dans l’écriture, que Raoul lui-même appelle une modeste brochure, il remonte à sa jeunesse, où le sandwich occupait une place primordiale dans le quotidien. “Il y a encore de nombreuses traces de cela dans notre utilisation actuelle de la langue”, dit-il. « Pour ne citer que quelques ‘Du pain et des jeux, c’est tout ce dont une nation a besoin’ et la prière bien connue ‘Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien’. Une répercussion peut également être trouvée dans ‘soutien de famille’ d’une famille, ‘assis sur du pain sec’ et ‘dont on mange le pain, on dit sa parole’.

De Brood aux moulins, des moulins à Orinx, d’Orinx à Orange I et d’Orange I au Cheval de Trait Belge à Vollezele » est une succession de repères qui méritent tous une place glorieuse dans notre histoire et qui ont été magistralement reproduits par Raoul. Pas moins de 52 moulins, tous portant le nom de famille Orinx – ou un dérivé de celui-ci – témoignent d’un riche passé agricole à l’époque. Dans la zone élargie, seuls le moulin de Hertboom à OLV-Lombeek et le moulin de Hondzocht, qui se trouve actuellement en Wallonie, sont encore visibles. Les meuniers d’Orinx sont aussi les fondateurs de l’élevage de chevaux dans notre région.

Quand on dit que quelqu’un a des dents de cheval, ou pire, une tête de cheval, ce n’est certainement pas censé être flatteur, même pour le cheval. Pourtant, depuis des temps immémoriaux, le cheval est l’animal le plus étroitement associé à l’homme. Les expressions comparant l’homme et le cheval sont aussi nombreuses que variées et la puissance de notre voiture ne s’exprime pas en puissance moteur, mais en chevaux. Le pain est issu de la farine qui sort du moulin. Le cheval apportait la farine au boulanger, qui transportait son pain avec une charrette et un cheval…. Le texte de Raoul, très facile à lire, est justement un hommage au Cheval de trait brabançon et aux familles qui l’élèvent depuis plusieurs siècles, la famille Orinx en tête en tout cas. Un hommage au cheval de trait brabançon, c’est finalement aussi un hommage à notre peuple.

Pour faire simple, il n’y a finalement que deux types de chevaux : les chevaux de luxe et les chevaux de travail. Les ‘Pajotten’ appartiennent aussi à la deuxième race, qui peinant patiemment comme un cheval de trait brabançon, trace les pistes pour ceux qui viendront plus tard. Il est donc juste que le cheval de trait belge ait été reconnu comme patrimoine immatériel et bravo au travail de Raoul, qui peut sans risque être qualifié de révolutionnaire. Celui qui le lit aura un large aperçu d’un morceau fascinant de l’histoire régionale, qui est inextricablement lié au pain, aux moulins et aux chevaux ».

L’ouvrage de référence compte 72 pages et coûte 11,95 euros. Si vous êtes intéressé, transférez ce montant au BE43 7340 6403 8601 de Raoul De Wolf, en précisant ‘Livret Orinx’ et l’adresse de livraison.

L’intégralité du produit de la vente sera reversée à Bos+ en tant que contribution à la résolution du problème climatique. Ceci est possible car un sponsor léger a payé les frais d’impression.

article imprimé

06 novembre 2022

Godelieve Deschuyffeleer

Godelieve Deschuyffeleer

Retour

Tags: Edition pajot PAJOTTENLAND meuniers Orinx Belge trait cheval Raoul Wolf

Tags: PAJOTTENLAND Les meuniers Orinx cheval trait belge daprès Raoul Wolf