PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – .

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – .
PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – .

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – © Deschuyffeleer

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – Maire Kristof Cattie (Bever) – © Deschuyffeleer

Programme d'action_2023_2027_pajottenland___2b_

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – Willy De Ville Kaashoeve Bever – © Deschuyffeleer

Programme d'action_2023_2027_pajottenland___3_

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – Frank Nevens, président Pajottenland+ – © Deschuyffeleer

Programme d'action_2023_2027_pajottenland___4_

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – Robrecht Geeroms, coordinateur Pajottenland+ – © Deschuyffeleer

Programme d'action_2023_2027_pajottenland___6_

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – © Deschuyffeleer

Programme d'action_2023_2027_pajottenland___7_

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – © Deschuyffeleer

Programme d'actions_2023_2027_pajottenland___8_

PAJOTTENLAND+ travaille sur un nouveau programme d’action – © Deschuyffeleer

Dans le Kaashoeve à Bever, le président Frank Nevens et le coordinateur Robrecht Geeroms ont été autorisés à annoncer les pierres angulaires du programme d’action de la zone LEADER Pajottenland+ pour la période 2023-2027. Le maire Kristof Cattie a assuré la bienvenue. Outre la démarche invitante « Créer un Pajottenland beau et durable », ils ont également pu annoncer que le Pajottenland+ s’étend désormais sur neuf communes au lieu de sept. Après tout, Bever, Galmaarden, Gooik, Herne, Lennik, Pepingen et Roosdaal seront rejoints par Ternat et Sint-Pieters-Leeuw, comme à Wambeek, Vlessenbeek, Sint-Laureins-Berchem et Oudenaken, le Pajottenland typique est clairement trop (h ) reconnu et correspond à la typologie rurale. Dans sa nouvelle structure, Pajottenland+ enferme un territoire de 104 000 habitants. Dilbeek a également été approché mais s’est avéré ne pas être intéressé.

Pour l’essentiel, Pajottenland+ souhaite renforcer la région rurale du Pajottenland en soutenant financièrement des projets qui s’inscrivent dans la stratégie de développement local (LOS) et dans lesquels l’amélioration de la qualité de vie de la région et la stimulation de projets de coopération durables et le réseautage est central. Les piliers encouragent, approuvent et guident. Depuis 2002, Pajottenland+ reçoit en grande partie ce soutien financier du projet rural européen LEADER.

Nouvelle stratégie de développement local

Président Nevens : « L’organisation régionale Pajottenland+ prépare discrètement depuis un certain temps déjà une nouvelle ‘Stratégie de développement local’ qui inaugurera la quatrième période LEADER. Stimuler la coopération par le bas est un principe de base de l’approche. Les municipalités, les organisations de la société civile et les organisations régionales réfléchissent actuellement aux défis et aux besoins auxquels il convient de répondre le mieux dans notre région. C’est bien, mais laisser bouillonner les initiatives des personnes directement impliquées n’en est certainement pas moins bien. Traduire davantage leurs idées en réalisations concrètes sur le terrain est un défi qui en vaut vraiment la peine. C’est pourquoi Pajottenland+ recherche des Pajotten engagés, créatifs et positifs pour récolter un maximum d’idées. Pour cela, nous organisons trois soirées Plus en décembre ».

Plus les soirées

Lors de ces soirées Plus sur Jeudi 1, lundi 5 et lundi 12 décembre, chaque fois à partir de 20h, les habitants, associations et entreprises locales ont la possibilité de donner libre cours à leurs suggestions : quelles thématiques jugent-ils importants à intégrer pour un avenir durable de notre territoire ? quelles initiatives et projets apporteraient une réelle valeur ajoutée ? qui peut être activement impliqué dans la réalisation concrète des idées ? Des thématiques très diverses peuvent alors être abordées, telles que l’agriculture, l’économie rurale circulaire, les villages vivables & vivants, la biodiversité et la qualité paysagère. « Nous sommes en tout cas convaincus que nous recevrons une autre invitation de l’Europe au milieu de l’année prochaine pour démarrer le nouveau programme à l’automne avec des réalisations visibles et pertinentes pour un Pajottenland beau et durable. Après ces soirées Plus, les projets soumis sont examinés à la fois sur le fond et sur le plan technique, afin qu’ils puissent être officiellement soumis fin mai et puissent commencer à l’automne », a déclaré le président Frank Nevens.

Pratique

jeudi 1 décembrer à 20h00 au Monastère des Dominicains, Heilige Geeststraat 22 à Herne (pour les habitants de Bever, Galmaarden et Herne).

lundi 5 décembre à 20h00 au Centre Rural Provincial Peerenbosch, Molenstraat 26 à Roosdaal, port d’attache du Pajottenland+ (pour les habitants de Gooik, Ternat et Roosdaal).

lundi 12 décembre à 20h à Zonnig Leven, Jan Vanderstraetenstraat 198 à Sint-Pieters-Leeuw (pour les habitants de Pepingen, Lennik et Sint-Pieters-Leeuw).

CHEF

LEADER signifie ‘Liaison Entre Actions de Développement de l’Economie Rurale’, traduit en gros par ‘travailler ensemble pour le développement rural’. Les acteurs locaux tels que les autorités municipales, les provinces, les associations à but non lucratif, les organisations de la société civile, etc. peuvent demander des subventions pour des projets visant à répondre aux besoins de leur propre région rurale. En ce sens, douze régions de Flandre ont été reconnues comme zones LEADER. Ce sont à Anvers : MarkAante Kempen+, Kempen East et Kempen South, dans le Limbourg : Haspengouw et Kempen & Maasland, en Flandre orientale : Meetjesland, Ardennes flamandes et région frontalière Waasland, en Flandre occidentale : Flandre centrale occidentale et Westhoek et dix enfin en Flandre Brabant : Hageland+ et les benjamins parmi eux Pajottenland+. Pour la prochaine période LEADER, ce nombre devrait passer de 12 à 14 ou 15.

LEADER se finance majoritairement avec des européens (50%) mais aussi avec des flamands (25%) et des provinciaux (25%). Pour la nouvelle période, une subvention de 2 millions d’euros est proposée pour Pajottenland+, dont 1,75 million d’euros après déduction des frais de fonctionnement seront consacrés à la réalisation de projets.

Pays du Pajot+

Pajottenland+ est à son tour l’asbl qui gère et distribue les subventions pour Pajottenland depuis l’Europe, la région flamande et la province du Brabant flamand. Avec ces ressources, Pajottenland+ soutient les initiatives rurales de son territoire à hauteur de 65% maximum. Pajottenland+ travaille également en étroite collaboration avec Tourisme Brabant flamand, Erfgoedcel Pajottenland Zennevallei et Paysage régional Pajottenland & Zennevallei. Outre le président Frank Nevens, les autres membres du conseil d’administration de Pajottenland+ sont Hilke Arijs, Greta Cochez, Michel Doomst et Lien Vandebroeck. Le coordinateur est Robrecht Geeroms et la personne de contact Katrien Meersseman.

Après la présentation, l’animateur Willy De Ville a offert aux personnes présentes un mot d’explication sur la façon dont une partie importante du lait frais de sa ferme est transformée en fromage. Après la visite, la « dégustation » et le « plaisir » étaient inévitables.

Le maire Kris Poelaert (Herne), Katrien Meersseman (Pajottenland+), Ludo Van Paepegem (Galmaarden), Joris Claeys (Lennik), Marleen De Kegel (Sint-Pieters-Leeuw), Werner Godfroid (Bever) et Michel Doomst (Gooik) sont présents.

article imprimé

08 novembre 2022

Godelieve Deschuyffeleer

Godelieve Deschuyffeleer

Retour

Tags: PAJOTTENLAND travaille sur nouveau programme daction

NEXT Les pompiers de Brusque continuent de rechercher l’éventuel corps d’un homme tombé avec une voiture dans la rivière – .