La Commission européenne présente aujourd’hui des lignes directrices pour la révision des règles budgétaires de l’UE – .

La Commission européenne présente aujourd’hui des lignes directrices pour la révision des règles budgétaires de l’UE – .
La Commission européenne présente aujourd’hui des lignes directrices pour la révision des règles budgétaires de l’UE – .

Cette question sera sur la table lors de la réunion du Collège des commissaires européens, après quoi l’institution publiera ses orientations sur l’avenir de la gouvernance économique de l’UE, à un moment où les dettes publiques dépassent les limites autorisées par les règles de Bruxelles en raison de l’impact des mesures de soutien budgétaire pour faire face aux conséquences économiques du covid-19, s’y ajoutant, plus récemment, le poids des programmes publics pour faire face à la crise énergétique accentuée par la guerre d’Ukraine.

Des sources européennes ont indiqué à l’agence Lusa qu’il s’agira de la première communication concernant la réforme de la gouvernance économique, suivie d’un débat pour la reprise des règles budgétaires – en vigueur depuis près de 30 ans et désormais temporairement suspendues – à partir de 2024.

Selon les mêmes sources, la proposition de l’exécutif communautaire prévoit un retour à des plafonds serrés pour contrôler le déficit et la dette publique, tout en tenant compte des réalités différentes entre les États membres et en excluant les investissements dans des domaines tels que la sécurité, la défense, la transition énergétique et lutte contre le changement climatique.

Les règles du pacte de stabilité et de croissance (PEC) exigent que la dette publique des États membres ne dépasse pas 60% du PIB et imposent un déficit inférieur au seuil de 3%, mais, dans le contexte de la pandémie, la clause échappatoire a été activée en mars 2020 pour permettre aux États membres de répondre à la crise du Covid-19 en levant temporairement ces exigences.

En mai de cette année, l’exécutif communautaire a estimé que le nouveau contexte, de tensions géopolitiques et de perturbations des marchés dues à la guerre d’Ukraine, justifiait le maintien de la suspension temporaire des règles du PEC pour une autre année, jusqu’à fin 2023.

Le commissaire européen à l’économie, Paolo Gentiloni, avait déjà suggéré en septembre dernier que les pays pourraient élaborer des plans pluriannuels et avoir plus de flexibilité dans la réduction de la dette s’ils s’engagent à réaliser des réformes ou des investissements.

Toujours en septembre, lors du débat sur l’état de l’Union, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis « plus de flexibilité dans les trajectoires de réduction de la dette » des États membres, dans les nouvelles règles budgétaires, face à de la « nouvelle réalité ». d’une dette publique plus élevée.

Dans la réforme des règles budgétaires, Bruxelles devrait donc privilégier l’existence d’un indicateur basé sur les dépenses publiques dans des domaines prioritaires et des trajectoires différentes parmi les 27.

ANE // JNM

Lusa/fin

Étiquettes : Commission européenne aujourd’hui présente les lignes directrices révise le budget les règles

Tags: Commission européenne présente aujourdhui des lignes directrices pour révision des règles budgétaires lUE

NEXT Les pompiers de Brusque continuent de rechercher l’éventuel corps d’un homme tombé avec une voiture dans la rivière – .