Lula da Silva a prêté serment aujourd’hui en tant que 39e président du Brésil – .

Lula da Silva a prêté serment aujourd’hui en tant que 39e président du Brésil – .
Lula da Silva a prêté serment aujourd’hui en tant que 39e président du Brésil – .

Le futur 39e président brésilien, âgé de 77 ans et né à Pernambuco de Garanhuns, dans le nord-est du pays, a remporté le second tour de l’élection présidentielle face à Jair Bolsonaro, le 30 octobre, par une petite marge de 50,90 % contre 49, 10 %. et aura pour mission principale d’unir un pays fortement polarisé.

Lors de la cérémonie, 65 délégations étrangères sont attendues, dont celle du Portugal, représentée par le président, Marcelo Rebelo de Sousa, mais le principal absent devrait être Jair Bolsonaro, qui s’est rendu vendredi aux États-Unis. Pour la première fois dans l’histoire de la démocratie brésilienne après la dictature militaire, en 1985, le président sortant n’a pas remis l’écharpe présidentielle à son successeur.

Brasilia est sous un appareil policier fort, avec des restrictions de circulation et environ 15 000 éléments des forces de sécurité mobilisés pour contrer les menaces des partisans de Bolsonaro qui entendent empêcher Lula da Silva de prendre ses fonctions et qui ont organisé de violentes manifestations ces dernières semaines.

Les festivités commencent tôt le matin avec le “Festival du Futur”, organisé par `Janja` Lula da Silva, épouse du Président élu, à l’Esplanada dos Ministérios, à Brasilia.

Plusieurs chanteurs brésiliens, dont Pabllo Vittar, Martinho da Vila, Maria Rita, Juliano Maderada (chanteur du hit `Il est temps pour Jair de s’en aller`), Valesca Popozuda, entre autres, se produiront jusqu’à 03h00 du jour 2 janvier (06h00 à Lisbonne).

Les plus de 300 000 personnes attendues pourront suivre l’événement sur des écrans géants dans toute la ville.

Vers 12h30 (15h30 à Lisbonne), Lula da Silva et son vice-président, Geraldo Alkimin, entrent en scène avec un défilé qui démarre de l’Esplanada dos Ministérios, vers le Palais du Congrès National, siège de la Chambre des Députés et Sénat.

C’est là, au Palais du Congrès national, qu’a eu lieu l’inauguration, donnant “l’engagement de maintenir, de défendre et de respecter la Constitution, d’observer les lois, de promouvoir le bien général du peuple brésilien, de soutenir l’unité, l’intégrité et l’indépendance du Brésil”. , selon la Constitution brésilienne.

Lula da Silva s’adressera au Congrès national, lors d’une session dirigée par le président du Congrès national, Rodrigo Pacheco.

Après cette séance solennelle, à 16h20 (19h20 à Lisbonne), le président brésilien, Lula da Silva, recevra l’écharpe présidentielle, qui cette fois ne sera pas remise par son prédécesseur, Jair Bolsonaro.

Le chef de l’Etat sortant, qui a effectué un mandat, est parti vendredi pour les Etats-Unis, où il devrait séjourner dans un “resort” à Palm Beach, propriété de l’ancien président américain Donald Trump, et manquera donc la cérémonie d’investiture. qui est marqué par le moment de la remise de l’écharpe présidentielle, par le président sortant à son successeur, geste symbolique respecté par tous les présidents depuis que le Brésil a retrouvé la démocratie en 1985, après 21 ans de dictature.

Ensuite, Lula da Silva se rend au palais d’Itamaraty, siège du ministère des Affaires étrangères, pour organiser une réception avec plusieurs invités étrangers de plus de 65 délégations étrangères, dont des chefs d’État, des vice-présidents, des chefs de la diplomatie, des envoyés spéciaux et des représentants. des organisations internationales.

Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, le ministre des Affaires étrangères, João Gomes Cravinho, et l’ancien Premier ministre et ami personnel de Lula da Silva, José Sócrates, seront présents aux célébrations.

Aussi les présidents de l’Angola, João Lourenço; du Timor-Leste, José Ramos-Horta ; du Cap-Vert, José Maria Neves ; de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embaló, et le secrétaire exécutif de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), Zacarias da Costa, seront présents.

Lula da Silva (Parti des travailleurs) est le premier chef d’État à avoir exercé trois mandats dans l’histoire récente du Brésil. Six fois candidat à la présidence de la République du Brésil, il a été le premier dirigeant syndical à accéder au poste le plus important du commandement politique du pays, après avoir gouverné le pays de 2003 à 2011.

Tags: Lula Silva prêté serment aujourdhui tant #39e président Brésil

PREV AMD déplace son centre logistique de Hong Kong à Taïwan – .
NEXT Taïwan offre son aide à la Chine pour répondre à la vague de cas – .