L’eau et l’électricité ont été coupées de Kherson en raison d’une attaque attribuée aux forces de Kyiv – .

L’eau et l’électricité ont été coupées de Kherson en raison d’une attaque attribuée aux forces de Kyiv – .
L’eau et l’électricité ont été coupées de Kherson en raison d’une attaque attribuée aux forces de Kyiv – .

Nos lecteurs sont des utilisateurs de Telegram
Vous pouvez maintenant suivre les dernières nouvelles gratuitement via l’application Telegram
Cliquez ici pour vous abonner

Kyiv (Ukraine): L’eau et l’électricité ont été coupées dimanche dans la ville occupée de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, tandis que le barrage de Kakhovka a été « endommagé » après un bombardement que les autorités pro-russes ont imputé à Kiev.

“A la suite d’une attaque terroriste organisée par la partie ukrainienne, trois pylônes en béton transportant des lignes à haute tension sur l’axe Pereslav-Kakhovka ont été endommagés”, ont écrit les autorités désignées de Moscou dans un communiqué sur Telegram.

“Actuellement, il n’y a ni électricité ni eau dans la ville et dans certains quartiers de la région”, a-t-elle ajouté.

Il s’agit de la première panne d’électricité et d’eau signalée à Kherson par l’armée russe depuis le début de son offensive en Ukraine.

Un représentant des services d’urgence à Kherson a déclaré que “plus de 10 villes de la région sont (actuellement) sans électricité”, selon ce qui a été cité par les agences de presse russes.

Kherson, contrôlée par les forces russes depuis février, s’est transformée en “forteresse” face aux forces ukrainiennes qui s’en approchent depuis plusieurs semaines.

Jusqu’à présent, les forces de Kyiv ont rarement ciblé l’infrastructure énergétique russe et se sont concentrées sur les lignes d’approvisionnement de l’armée russe.

D’autre part, la Russie a ciblé à plusieurs reprises l’infrastructure énergétique de l’Ukraine ces dernières semaines, entraînant la destruction d’environ 40 % de celle-ci et des coupures généralisées d’électricité et d’eau dans de nombreuses régions, dont la capitale, Kyiv.

Plus tôt dimanche, le barrage de Kakhovka, situé à 60 kilomètres de Kherson et sous contrôle russe, a fait l’objet d’un nouveau bombardement ukrainien, selon les autorités d’occupation.

“Aujourd’hui à 10h00 (08h00 GMT), six missiles HIMARS ont été tirés. Les unités de défense aérienne ont abattu cinq missiles et un missile a touché l’une des écluses du barrage de Khakova, qui a été endommagée », ont indiqué les services d’urgence citant les agences de presse.

Le barrage hydroélectrique de Kakhovka sur le Dniepr est la principale Source d’eau de la Crimée, que Moscou a annexée en 2014.

“Tout est sous contrôle” dans les environs du barrage, qui se trouve à 60 km de Kherson, a déclaré Ruslan Agayev, un responsable de l’administration d’occupation à Novaya.

“Le missile a touché (le barrage), mais il n’a pas causé de dégâts sérieux”, a-t-il ajouté.

Les forces ukrainiennes utilisent des systèmes d’artillerie de précision HIMARS depuis juillet, date à laquelle ils ont été reçus des États-Unis, ce qui leur a permis de mener des frappes plus précises.

L’Ukraine et la Russie ont averti depuis octobre du danger de cibler l’installation stratégique, s’accusant mutuellement de mettre en danger la vie de “milliers” d’habitants dans la zone où les forces de Kyiv ont avancé depuis septembre.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé Moscou il y a deux semaines d’avoir “exploité le barrage”, qui est l’un des plus importants d’Ukraine, et les autorités d’occupation ont démenti cette accusation, qu’elles ont qualifiée de “mensonge”.

Au cours des trois derniers jours, les autorités d’occupation russes ont procédé à des « évacuations » de civils des villages entourant le barrage, craignant qu’il ne subisse une « éventuelle attaque au missile » qui le détruirait et « inonderait la rive gauche » du barrage. le fleuve Dniepr, selon les autorités locales.

Kyiv a condamné à plusieurs reprises les «déportations» des habitants de la région vers d’autres lieux éloignés du champ de bataille ou vers la Russie même.

À Taïwan, le Département d’État a confirmé la mort d’un combattant taïwanais volontaire de 25 ans contre les forces russes, la première victime taïwanaise connue depuis le début de l’invasion.

Les forces ukrainiennes patrouillent désormais dans la petite ville de Starista, dans l’est de l’Ukraine, qu’elles ont reprise mi-septembre, à quelques kilomètres seulement de la Russie.

Le commandant de la 127e brigade ukrainienne, Roman Grychenko, a déclaré dans un communiqué à l’AFP que “chacun de nous a son pays, les Russes ont leur pays et ils doivent s’y engager”.

Grechenko dirige 5 000 membres des forces de «défense régionale» qui gardent la zone libérée de la ville de Kharkiv, à 30 kilomètres de la frontière russe, à l’est et au nord.

De son côté, le ministère russe de la Défense a annoncé avoir bombardé un “dépôt de missiles et d’artillerie des forces armées ukrainiennes” dans lequel “120 missiles HIMARS étaient entreposés” dans la région partiellement occupée de Donetsk (est).

Le pape François a déclaré à l’issue de sa visite à Bahreïn qu’il avait prié dimanche pour l’Ukraine et pour “la fin de la guerre”, plus de huit mois après le début du conflit.

Tags: Eau pouvoir coupé Kherson dû attaque attribué Kyiv forces

Tags: Leau lélectricité ont été coupées Kherson raison dune attaque attribuée aux forces Kyiv

PREV Qui est Gautam Adani qui a abandonné l’école à l’âge de 16 ans et est devenu le troisième homme le plus riche du monde ? – .
NEXT Vous ne vous attendriez pas à qui est l’héroïne de la série “Bab Al-Hara”, qui a épousé Mustafa Al-Agha !! Les plus belles beautés du drame syrien !! – .