Lourd. Le prêtre pédophile est-il toujours en contact avec des enfants ? – .

Lourd. Le prêtre pédophile est-il toujours en contact avec des enfants ? – .
Lourd. Le prêtre pédophile est-il toujours en contact avec des enfants ? – .

l’essentiel
L’abbé Groche, accusé par plusieurs victimes de pédophilie au sein de la mission de la Fraternité Saint Pie X au Gabon, est réfugié à Lourdes. Un correspondant anonyme l’accuse d’être toujours en contact avec des enfants.

Ce mardi, peu avant 11 heures, à la maison Saint-Ignace, à Lourdes, une sœur pousse une dame âgée et handicapée, en fauteuil roulant, vers la chapelle. A l’intérieur, ils sont déjà plus d’une dizaine à attendre pour assister à la messe. Ici, le service est rendu en latin, selon les habitudes de la Fraternité Saint-Pie X, dont elle dépend, et qui se veut traditionaliste. Celui-ci, fondé par Mgr Lefebvre, a rompu avec le Concile Vatican II et l’Église a rompu les ponts en 1988 – avant, petit à petit, de se rapprocher à nouveau. A l’entrée du site, qui comprend plusieurs bâtiments, une plaque affiche : « Maison Saint-Ignace, petites servantes de saint Jean-Baptiste ». C’est en effet une communauté de sœurs qui y vivent depuis 2011. Venues de Rafflay, à Château-Thébaud, en Loire-Atlantique, elles se sont installées dans l’espoir d’accueillir des pèlerins de l’ordre et de loger des personnes âgées, dont des prêtres retraités.
C’est ainsi que, depuis 2020, le Père Groche a rejoint la communauté. Une présence qui dérange désormais. Son nom a ainsi soudainement disparu de la page consacrée à la maison Saint-Ignace, sur le site Internet de la Société, pendant environ une semaine. Il faut dire que la multiplication des articles de presse sur des faits de pédophilie, alors qu’il était missionnaire au Gabon, n’a certainement pas donné bonne presse à ces catholiques traditionalistes.

Abusé pendant huit ans

Ce sont déjà les mêmes faits qui l’ont conduit à l’exil à Lourdes, après une dénonciation, à sa hiérarchie, d’un ancien pensionnaire de la mission de Libreville, dont il était le supérieur. Cet homme, Claude, qui témoigne dans Jeune Afrique, fait état d’abus sexuels répétés entre 1986 et 1994. Il portera plainte devant le tribunal de Sarreguemines en décembre 2020. Plainte qui sera classée sans suite pour prescription. Il a alors déposé une action civile devant la cour d’appel de Metz. En juillet dernier, un collectif, informel depuis plusieurs années, s’est officiellement constitué pour soutenir les victimes, tenter d’engager des poursuites et médiatiser ces faits de pédophilie au sein de la Fraternité, qui dépassent la seule personne du désormais abbé de Lourdes. . Le collectif recense “plusieurs” victimes de l’abbé, des garçons âgés de 10 à 16 ans lors de leur première agression.
Patrick Groche a été entendu par le supérieur général de la Société, Davide Pagliarani, le 19 mai 2020. Il a reconnu les faits. Dans une interview accordée à La Vie, le Supérieur du District de France, le Père Benoît de Jorna confirme également ces confessions. Et affirme : « L’abbé Groche est retiré de tout ministère. »

Cependant, au sein de la maison Saint-Ignace, l’abbé Groche célèbre régulièrement la messe. Jusqu’à il y a environ une semaine, son nom figurait sur le site, sans distinction, aux côtés de celui du Père Pouliquen. L’abbé Jacques Laguérie y était mentionné comme aumônier.
Une autre question se pose alors : est-il toujours en contact avec des enfants ? C’est en tout cas l’affirmation faite par l’appel anonyme d’un homme à La Dépêche du Midi. Contrairement à d’autres prieurés, églises ou missions, aucune école n’apparaît en lien avec la maison Saint-Ignace sur le site de la Fraternité, la Porte Latine. En revanche, pour le grand pèlerinage de la Compagnie à Lourdes, organisé fin octobre et qui a réuni, en 2021, plus de 6 000 fidèles, c’est le contact de l’école Saint-​Michel Garicoïtz à Etcharry qui est indiqué .

“Ici nous prions”

La sœur que j’ai rencontrée sur place, chargée de m’escorter jusqu’à la sortie, élude toutes les questions posées, avec un sourire et une réponse répétée à l’envi : « Ici, on prie. Interrogée sur le fait que l’abbé est toujours en contact avec des enfants, elle s’arrête, semblant, pour la première fois, hésiter. Avant de conclure : « Je suis désolé, je ne réponds à rien. »
Il faut dire que la communauté des fidèles partage ce même sentiment de méfiance. L’un d’eux, interrogé sur le passé du prêtre, débute : « Il faut vraiment être sûr, vérifier si c’est vrai. Je suis surpris, je le connais bien, c’est une très bonne personne. Je suis vraiment surpris. » Avant de conclure : « C’est bizarre, tout ça. » Une autre n’hésite pas à enfoncer le clou : « Tout est bon pour salir la Fraternité », dit-elle, avant d’ajouter : « Quand on le voit là, il est hétéro. Et de continuer contre « les modernistes », « les jeunes femmes avec des jupes jusqu’ici, sans rien », en faisant un geste vers ses cuisses, Interrogée pour savoir si des enfants servent la messe, elle répond : « De temps en temps … En semaine, c’est un jeune qui sert quand il vient. Et puis, sinon, ce sont les fidèles qui répondent. Un autre dira qu’il n’y a pas d’enfants dans ces lieux, seulement un couvent.
A la maison Saint-Ignace, dont les allées et venues sont surveillées par une caméra de vidéosurveillance placée à l’entrée, la communauté des sœurs, ou les prêtres, n’ont en tout cas pas évoqué ces faits avec les fidèles. Les trois femmes interrogées n’ont entendu parler de cette affaire de pédophilie qu’après avoir été interrogées. L’un d’eux conclut : « J’en parlerai à la mère supérieure. »

Tags: Lourd prêtre pédophile estil toujours contact avec des enfants