Pont de Larn. Une exposition pour un devoir de mémoire – .

Pont de Larn. Une exposition pour un devoir de mémoire – .
Pont de Larn. Une exposition pour un devoir de mémoire – .

l’essentiel
La commune de Pont de Larn reprend ses expositions culturelles dans le hall de la mairie.

Jusqu’au 30 novembre, la salle de la mairie de Pont-de-Larn accueille l’exposition « La vie après… Oradour » de Pascal Mazurkiewicz. Le Pont de larnais, qui présente cette exposition, déclare : « Il y a vingt-cinq ans, une visite improbable et fortuite va marquer mon esprit. C’est en Limousin, à Oradour-sur-glane, à quelques kilomètres de Limoges. , le 10 juin 1944 une division allemande tua 642 personnes, enfants, femmes et hommes. Pour prendre mes photos, je suis allé tôt le matin dans ce village martyr. Je souhaitais qu’il n’y ait personne sur les lieux ». Après ce massacre les autorités ont voulu marquer les esprits par la conservation de ce village martyr dans l’état où il se trouvait après le passage de la colonne.

Ne pas oublier et assurer le devoir de mémoire

Pascal Masurkiewicz poursuit : « C’est sans doute loin d’être anodin. Cette conservation est d’assurer à la France un devoir de mémoire. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? La construction d’un nouveau village s’inscrit dans la continuité. Un nouveau village a vu le jour non loin de là pour bien marquer que la vie continue. Le mérite du lieu est né d’une réflexion sur la mémoire qui risquait de disparaître ». Et l’auteur de poursuivre : “Aujourd’hui mon regard et mon attachement à Oradour restent sur cette horloge figée au milieu du village où le temps s’est arrêté, le temps de découvrir mes images comme un conteur”.

Auteur photographe depuis 2006, Pascal Mazurkiewicz à travers des photographies dédiées à des expositions ou des publications, souhaite sensibiliser pour perpétuer ce devoir de mémoire. Ses photographies sont des « clichés », des témoignages. La majorité des photos sont en noir et blanc avec seulement trois photos couleur. C’est Christophe Chabert qui a présenté le contexte historique de cette tragédie dont l’exposition témoigne.

Il sera visible pendant les heures d’ouverture de la mairie.

Renseignements au 05 63 61 90 42.

L’article est en français

Étiquettes : PontdeLarn exposition devoir mémoire

Tags: Pont Larn Une exposition pour devoir mémoire

NEXT Des vêtements Rekkles, un peu trop chers ? – .