« Si Kagame se fâche aujourd’hui, c’est parce que l’état de siège a fait un travail de titan » (Sylvain Ekenge, porte-parole des FARDC) – .

« Si Kagame se fâche aujourd’hui, c’est parce que l’état de siège a fait un travail de titan » (Sylvain Ekenge, porte-parole des FARDC) – .
« Si Kagame se fâche aujourd’hui, c’est parce que l’état de siège a fait un travail de titan » (Sylvain Ekenge, porte-parole des FARDC) – .

Le général-major Sylvain Ekenge Bomusa Efomi, porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a rejeté, devant la presse, samedi 5 novembre, les allégations selon lesquelles l’état de siège serait un échec depuis sa proclamation par le chef de l’État dans la partie orientale de la RDC. Pour le successeur de Léon Richard Kasonga, l’état de siège a permis d’arrêter plusieurs trafics illicites de minerais en provenance du Rwanda de manière frauduleuse.

Sylvain Ekenge Bomusa Efomi affirme que l’attitude actuelle de Paul Kagame fait suite aux effets de l’état de siège qui a affecté les activités économiques au Rwanda.

« Il n’y a que des aveugles qui ne voient pas, mais parfois les aveugles savent écouter et ressentir les réalités avec leurs mains et les autres sens. Si Kagame se fâche aujourd’hui, c’est parce que l’état de siège a fait un travail de titan. La fraude fiscale, on a bloqué ça, la fraude douanière, le trafic de minerais, les usines de Kagame ferment, c’est le résultat de l’état de siège. Si vous allez aujourd’hui à Masisi (Nord-Kivu) malheureusement l’insécurité commence à revenir puisque nous avons dû désengager les unités qui étaient à Masisi pour les diriger vers Rutshuru pour faire face à la menace rwandaise », a-t-il dit. répondu à la question de savoir pourquoi pendant l’état de siège la RDC perd beaucoup de ses localités qu’avant l’état de siège.

Et d’ajouter :

« Mais aujourd’hui, la route Sake, Masisi, Walikale est là depuis plus de 20 ans, et si vous allez à Walikale aujourd’hui vous constaterez que cette population ne prétend appartenir au Nord-Kivu que de nom. La population ne vit que de la province de la Tshopo car cette route n’existe pas et nous sommes en train de rouvrir cette route là avec les fonds générés par l’état de siège, l’état de siège qui a doublé les recettes depuis qu’on a constaté que le gouvernement provincial mobilisait 1 million USD/mois mais nous sommes arrivés à le doubler à 2 millions où les gens disaient que mes électeurs ne payaient pas cette taxe, nous avons dit non, nous devons payer les taxes, on nous a dit qu’un bon citoyen doit remplir ses obligations fiscales ».

Pour le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, l’état de siège ne doit pas être vu comme zéro mort et zéro violence. Selon lui, depuis la mise en place de cette mesure exceptionnelle, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles, il y a aussi des points positifs.

“Nous ne dirons jamais que l’état de siège a été un échec car nous n’avons peut-être pas la même grille de lecture et au-delà de toutes les informations que nous vous donnons, il peut y avoir des aspects que vous ne considérez pas vous-mêmes Regardons-nous dans les yeux quel état notre pays est dans? Le problème de sécurité dure depuis 20, 25 ans, les solutions se construisent, ce ne sont jamais des générations spontanées, ne regardez pas l’état de siège dans le prisme du zéro mort tout de suite, zéro trouble tout de suite, c’est un objectif avec lequel on a commencé avec qui on a avancé mais malheureusement, ce n’est peut-être pas dans l’ADN du métier des journalistes de parler de choses positives quand ils travaillent. Vous n’allez pas nous dire que depuis le début de l’état de siège, il n’y a jamais eu de bonnes nouvelles. Il y en a mais malheureusement ils ne font pas toujours l’objet de l’intérêt des médias ou des ONG car ce n’est pas dans leur ADN. des routes autrefois inaccessibles ont été ouvertes par l’armée, la circulation a repris », a affirmé le porte-parole du gouvernement lors de cet échange conjoint avec le porte-parole des FARDC.

Plusieurs voix s’élèvent pour exiger la levée de l’état de siège au profit d’autres stratégies de lutte contre l’insécurité dans ce coin de la RDC. Pour certains élus locaux et acteurs de la société civile, cette mesure n’a pas produit les résultats escomptés.

Lors de la dernière rencontre avec les députés nationaux et les sénateurs des provinces concernées, le président Félix Tshisekedi avait promis de tenir une table ronde pour se pencher sur l’avenir de cette question. Selon le porte-parole du gouvernement qui avait fait le rapport, la tenue de cette table ronde est prévue en novembre de l’année en cours.

Clément MUAMBA

Tags : RDC Kagame en colère aujourd’hui état siège titanic boulot Sylvain Ekenge FARDC porte-parole

Tags: Kagame fâche aujourdhui cest parce létat siège fait travail titan Sylvain Ekenge porteparole des FARDC

PREV reprise très partielle du trafic uniquement le mardi – .
NEXT “L’administration porte une grande part de responsabilité dans l’assassinat de Samuel Paty” – .