contre l’ombre de Trump, les sondages défavorables à Biden – .

contre l’ombre de Trump, les sondages défavorables à Biden – .
contre l’ombre de Trump, les sondages défavorables à Biden – .

Qui va gagner les élections de mi-mandat aux États-Unis ? Le scrutin, qui a lieu mardi, est très incertain. Une étude Ifop dévoilée lundi et réalisée pour Aller à New-York (1) suggère que l’impopularité de Joe Biden, le retour de Trump et l’inflation galopante outre-Atlantique pourraient jouer en faveur d’une victoire républicaine à la Chambre des représentants, désormais dominée par les démocrates. Détails.

Un bilan mi-mandat mitigé pour Biden

A deux semaines des élections de mi-mandat, seuls 41% des Américains approuvaient l’action de Joe Biden. Ces dernières années, seul George Bush avait fait pire en 2006 au milieu de son second mandat (37% d’approbation). Pour rappel, les quatre dernières élections de mi-mandat avaient été défavorables au camp présidentiel, qui avait à chaque fois perdu à la Chambre des représentants. Le dernier à remporter la chambre basse est George W. Bush en 2002. Le locataire de la Maison Blanche bénéficiait alors de 68 % d’opinions favorables de la part des Américains.

Seuls 33 % des électeurs souhaitent également voir Joe Biden se représenter en 2024. Chez les démocrates, propre camp du président, 44 % des partisans se disent opposés à cette éventualité.

L’actuel locataire de la Maison Blanche semble également souffrir de la comparaison avec les chefs d’État qui l’ont précédé, notamment Donald Trump, qui en 2018 lors des élections de mi-mandat, bénéficiait d’un taux d’approbation de 45 %. En effet, 25 % des Américains estiment que le prédécesseur de Joe Biden a le meilleur bilan à mi-parcours des quarante dernières années. Seuls 12% des habitants estiment que ce titre revient à Biden. 27% penchent en faveur de Barack Obama, président de 2009 à 2017, et 18% pour Ronald Reagan (1981-1989).

Dans de nombreux domaines, les électeurs estiment également que l’action de Joe Biden reste pire que celle de Donald Trump, revenu sur le devant de la scène ces dernières semaines lors de la campagne de mi-mandat. Ainsi, seuls 25% des Américains pensent que l’actuel président gère mieux l’inflation que son prédécesseur, et ce dans un contexte de hausse du prix de l’essence outre-Atlantique. Ils sont également 28% à croire que Joe Biden est plus efficace que Trump en matière de politique migratoire et 35% à juger qu’il fait mieux que son prédécesseur sur les questions de lutte contre l’insécurité.

Ces chiffres sont également liés au manque de légitimité dont souffre encore aujourd’hui Joe Biden, puisque pas moins de 33 % des Américains estiment que Donald Trump a remporté les élections présidentielles de 2020, note l’Ifop, dans un contexte où la désinformation prolifère. sur les réseaux sociaux.

Pouvoir d’achat, crimes… des enjeux électoraux favorables aux républicains

Les démocrates ont d’autant plus de raisons de s’inquiéter de l’issue des élections de mi-mandat que les enjeux qui préoccupent actuellement le plus les Américains sont des thèmes largement favorables à leurs adversaires. 88% des électeurs estiment que les enjeux économiques (pouvoir d’achat, inflation, etc.) impacteront leur choix de scrutin mardi. Le podium des enjeux les plus importants pour les Américains est complété par les “crimes violents” (66%), thème de prédilection des républicains, et les soins de santé (65%), notamment l’accès à l’avortement. Viennent ensuite la politique des armes à feu et l’immigration.

A titre de comparaison et alors que la COP27 se tient actuellement, seuls 46% des Américains (mais 68% des démocrates) placent le changement climatique comme un enjeu important pour ces midterms.

Mais déterminer l’issue du scrutin reste compliqué au vu de l’intérêt porté par la population aux élections de mi-mandat. Selon le sondage Ifop. Seuls 58% des Américains considèrent qu’il est très important de savoir quel parti prendra le contrôle du Congrès, en baisse de 4 points par rapport à août 2018.

(1) Etude Ifop pour Aller à New-York réalisée en ligne du 25 au 28 octobre 2022 auprès d’un échantillon de 1 550 Américains représentatif de la population américaine âgée de 18 ans ou plus, dont 1 324 inscrits sur les listes électorales.

L’article est en français

Tags: ombre Trump sondages défavorable Biden

Tags: contre lombre Trump les sondages défavorables Biden

PREV le dividende salarié, la promesse de Macron qui fait débat – .
NEXT Des vêtements Rekkles, un peu trop chers ? – .