Breaking news

l’émouvante audience d’un homicide involontaire – Plougasnou – .

l’émouvante audience d’un homicide involontaire – Plougasnou – .
l’émouvante audience d’un homicide involontaire – Plougasnou – .

Un homme de 24 ans a été convoqué, ce lundi 7 novembre 2022, au palais de justice de Brest pour un homicide involontaire commis le 19 décembre 2021, à Plougasnou. Dans l’accident de la circulation qui lui était imputable en tant que conducteur, le passager du véhicule, un ami proche du même âge, est décédé. Sa responsabilité pénale est aggravée par un taux d’alcoolémie de 0,75 g par litre de sang et une consommation antérieure de cocaïne. Si ces faits dramatiques ne sont pas rares au tribunal, les attitudes des parties au procès donnent à l’audience une tournure particulière.

La remarquable dignité des parents

Après la fermeture d’un bar, une dizaine d’amis décident de se retrouver dans une maison pour une « after party ». L’intimé prend le volant d’une voiture avec un ami car « c’est le plus raisonnable » selon tout le monde. L’accident s’est produit à 4h30 du matin. Les circonstances restent inconnues. Il semble qu’après avoir heurté un muret, la voiture percute le mur d’un immeuble sur le toit. Une heure et demie s’écoule avant l’intervention des pompiers grâce à l’appel d’une infirmière libérale de passage sur place. Le décès du passager est immédiatement constaté tandis que le conducteur est évacué par hélicoptère vers l’hôpital. En exposant ces faits, le président Christophe Subts note que “les photos montrent l’extrême violence du choc”. Au prévenu qui pleure à la barre, le magistrat rappelle que “les pompiers ont signalé qu’il leur avait demandé de s’occuper de son ami en priorité”. Et d’ajouter : « Il y a des moments d’humanité qu’il faut noter ! “. Le juge trouve aussi le ton et les mots à l’attention des parents de la victime : “Il faut beaucoup de courage pour venir ici”. Faisant preuve d’une remarquable dignité, ces derniers confirment ainsi qu’ils ne souhaitent pas se constituer parties civiles.

« Je lui pardonne, c’est ce que mon fils aurait voulu ! »

La voix de la mère sanglotante retentit alors douloureusement : « Je lui pardonne. C’est ce que mon fils aurait voulu ». « Dans la voiture, il y avait deux amis et aujourd’hui, ce sont deux victimes ! », poursuit-elle, trouvant la force de préciser : « Il est con ce jeune qui ne se rend pas compte ! “. Le président poursuit la réflexion : « Pourquoi les jeunes qui ont la vie devant eux ont-ils besoin de cocaïne ? “. Contenant son émotion, le père de la victime déclare également pour le prévenu : “La sanction, il l’a déjà en lui”. L’avis est partagé par la représentante du parquet, Cynthia Aricat : “Il porte la culpabilité pour toujours”. Elle propose donc une peine de prison de douze mois avec une suspension probatoire de deux ans. Un plaidoyer émouvant de l’avocat de la défense, Me Dominique Leyer, clôt la procédure pour convaincre le tribunal correctionnel d’in fine infliger une peine de 18 mois de prison avec sursis simple. En attendant ce jugement, les mains du prévenu serraient celles de la mère de son ami tragiquement disparu.

Tags : Mortel accident Plougasnou déménagement audition involontaire homicide Plougasnou