“Tout le monde m’appelle”, les ramoneurs très demandés à l’approche de l’hiver – .

“Tout le monde m’appelle”, les ramoneurs très demandés à l’approche de l’hiver – .
“Tout le monde m’appelle”, les ramoneurs très demandés à l’approche de l’hiver – .

Avec la flambée des prix de l’énergie, de plus en plus de personnes choisissent de se chauffer au bois. La seule condition est de nettoyer sa cheminée ou son poêle. L’activité des ramoneurs ne faiblit pas.

En ce mois de novembre, les ramoneurs vont de maison en maison. “Septembre, octobre, novembre, c’est là que tout le monde m’appelle”, confie Benoît Pargemin, à Besançon (Doubs). Avec l’arrivée de l’hiver et du froid, de plus en plus de personnes se tournent vers ces spécialistes des foyers et poêles. Le ramoneur doit se rendre à une quinzaine d’adresses dans la journée.

« La particularité de notre activité, c’est qu’elle est un peu saisonnière. Nous travaillons 7 mois par an à temps plein. Entre janvier et mai, on travaille, mais c’est un peu plus calme », il explique. Pour 70 euros, chaque particulier peut faire ramoner sa cheminée. Une intervention nécessaire chaque année pour chauffer, mais aussi pour se protéger des incendies.

À la fin de l’intervention, les clients reçoivent un document important. « Un papier qui fait office d’attestation de ramonage, preuve que vous avez fait bien entretenir votre cheminée cette année, et il est valable un an », reprend Benoît Pargemin. Cette facture est nécessaire aux assureurs en cas d’incendie.

L’activité des ramoneurs ne faiblit pas du fait de l’attrait grandissant du chauffage au bois et de l’augmentation du prix du fioul. “Entre cette année et l’année dernière, on est passé du simple au double”, note un autre client. Ce quinquagénaire explique s’être converti au chauffage au bois. « La cheminée permet de faire des économies de fioul, en augmentant la consommation de bois, on est passé de 4000 L de fioul à environ 3000 L. » C’est autant d’économies pour ce particulier, et pour tous ceux qui se sont équipés de poêles à bois et à granulés.

Étiquettes : appels cheminée ramonage haute demande hiver approche

PREV Pourquoi la Belgique est-elle à l’arrêt ? – .
NEXT attention, un contrat peut en cacher un autre… – .