« Il y a souvent un lien entre la violence contre les enfants et la violence contre les animaux » – .

« Il y a souvent un lien entre la violence contre les enfants et la violence contre les animaux » – .
« Il y a souvent un lien entre la violence contre les enfants et la violence contre les animaux » – .

l’essentiel
Les délits pour maltraitance animale ont bondi de 30% depuis 2016, dont +17% en 2021 avec 12 000 faits recensés l’an dernier. La médiatisation de tels actes explique en partie l’accélération des plaintes, mais en partie seulement pour l’avocate Hélène Thouy, qui est co-présidente du Parti animaliste. Explications.

Comment expliquez-vous l’accélération des plaintes pour maltraitance animale depuis 2016 ?

Par le fait qu’on en parle plus et qu’elle est davantage prise en compte par les services de police et de gendarmerie. Pendant longtemps, les gens ont été découragés de porter plainte. Enfin, il n’y avait pas d’ascenseur. Pas de procès non plus. Lorsqu’ils ont accepté de prendre la plainte, il s’agissait d’un dépôt vertical. Il n’y avait presque jamais de poursuite. Mais cela n’explique pas tout.

Que veux-tu dire ?

Nous avons une relation extrêmement paradoxale avec les animaux. En même temps, on les chouchoute. Pour certains d’entre eux, on les considère presque comme un membre de la famille, avec tous les excès que cela peut entraîner. On voit souvent des rapports d’experts et des rapports sur les liens entre la violence contre les enfants et la violence contre les animaux. Souvent, lorsque nous sommes dans un contexte familial violent, les parents sont violents à la fois envers les enfants et les animaux. Pourtant, les violences intra-familiales ont augmenté pendant le Covid… Les explications ne manquent donc pas. Et en même temps, nous allons nous focaliser sur les violences envers les animaux de compagnie, que nous allons considérer comme totalement intolérables – et ils le sont – tout en ignorant l’animal que nous avons dans notre assiette et qui a été tué dans des conditions tout aussi atroces, ou l’animal que nous portons sur nos chaussures. En d’autres termes, la place qu’a prise la cause animale dans le débat public signifie qu’une plus grande attention est accordée à ces faits, mais tous les animaux ne bénéficient pas de l’effet de révolte, de colère, de remise en cause.

La loi du 30 novembre 2021 sur la souffrance animale a été complétée, le 28 octobre 2022, par la création d’une division d’enquêteurs spécialisés. Est-ce suffisant à votre avis ?

Nous sommes encore très loin de ce qui est nécessaire. Il est certain que la pression médiatique et la pression citoyenne amènent les politiques à avancer sur le sujet. Évidemment, très doucement et parfois de manière contradictoire. La présence du Parti Animaliste aux européennes a permis de se rendre compte que la cause animale est un sujet très important pour les citoyens. Des gages devaient être donnés. Alors la loi qui augmente les peines pour les infractions contre les animaux est évidemment un bon signal. Mais encore faut-il appliquer les textes. Nous sommes passés à 3 ans de prison et 45 000 € d’amende, voire 5 ans de prison et 75 000 € si les actes de cruauté entraînent la mort de l’animal. Mais dans la vraie vie, il n’y a quasiment pas de pénalités à cette hauteur. Je ne préconise rien de répressif. Mais si on veut qu’une sanction soit efficace, il faut qu’elle soit dissuasive. De ce point de vue, l’annonce de Gérald Darmanin sur la division des enquêteurs est importante mais elle est insuffisante. Car nous n’avons toujours pas les moyens de lutter efficacement contre la maltraitance animale. Et surtout, qu’en est-il de la chasse ? Les animaux sauvages n’ont toujours aucune protection. On sait dans quelles conditions d’atrocités ils sont tués à la chasse à courre, dans les chasses traditionnelles. Tout cela n’est que pure cruauté ; mais cela ne peut pas relever de l’état de droit, des infractions à la protection des animaux. Le gouvernement est complètement muet sur tous ces faits.

Tags: MAINTENANCE Animal maltraitance lien violence enfants violence animaux

NEXT Des vêtements Rekkles, un peu trop chers ? – .