Le prix des voitures électriques devrait beaucoup baisser – .

Le prix des voitures électriques devrait beaucoup baisser – .
Le prix des voitures électriques devrait beaucoup baisser – .

En mai 2021, l’ONG Transport & Environnement a commandé une étude à Bloomberg New Energy Finance (BNEF) sur l’évolution du prix des véhicules électriques et hybrides. Ce dernier, en conclusion, a prédit que d’ici 2027, les voitures électriques pourraient devenir, en Europe, moins chères que les véhicules thermiques. Près de 18 mois plus tard, le délai est réduit : Carlos Tavares, patron de Stellantis, confiait en effet en octobre dernier à France Info, que selon lui, l’inversion pourrait avoir lieu dès 2026. C’est une nouvelle encourageante alors que l’Union européenne a a entériné la fin des véhicules neufs à motorisation thermique pour 2035, mais que le prix reste à l’heure actuelle, un obstacle majeur à l’achat de voitures électriques. Panorama du marché actuel de l’électricité et perspectives à moyen terme…

type="image/webp">>

Le prix des voitures électriques devrait beaucoup baisser – iStock-AlessandroPhoto

Véhicules électriques et hybrides : combien ont-ils pesé ces dernières années ?

Selon les chiffres fournis par le site auto-moto.com, le marché 100% électrique représentait 12,7% du marché automobile français à fin septembre 2022 (avec 140 965 immatriculations enregistrées pour les particuliers, sur seulement 9 premiers mois de l’année) . A titre de comparaison, il pesait, sur les cinq dernières années : 9,8% en 2021, 6,7% en 2020, 1,9% en 2019, 1,4% en 2018. On voit donc bien à quel point la croissance des véhicules électriques est exponentielle en La France… Un marché dopé par la prime de 6 000 euros qui perdure, et le relèvement, depuis le 1er juillet 2022, du seuil limite du prix d’achat du véhicule, de 45 000 à 47 000 euros.

Quelles sont les perspectives pour les années à venir ?

Du point de vue de l’organisation non gouvernementale Transport & Environnement, les deux principaux leviers de réduction du prix des véhicules électriques sont d’une part, la baisse du coût des batteries, et d’autre part la mise en place de filières de production dédiées . C’est donc la combinaison de ces deux facteurs qui devrait permettre de rendre les véhicules électriques moins chers à l’achat que les véhicules thermiques, « avant même les subventions ». Les prix des batteries neuves pourraient en effet, selon l’ONG, baisser de 58% d’ici 2030 par rapport à 2020, réduisant ainsi rapidement les coûts liés aux véhicules électriques. Carlos Tavares, le patron du groupe international Stellantis, interrogé par France Info le 18 octobre en marge du Mondial de l’Auto, a expliqué que l’augmentation constante de la demande devrait permettre de faire baisser le prix des véhicules électriques. “A mesure que les volumes augmentent, les prix vont fortement baisser.” Et de préciser que, selon lui, à partir de 2026, le prix moyen des véhicules thermiques neufs devrait être “un peu au-dessus de 20.000 euros”, tandis que les véhicules électriques s’aligneront sur ce prix, pour ensuite devenir inférieur. Carlos Tavares a cependant également précisé que le prix des voitures électriques devrait rester “beaucoup plus volatil” que les thermiques, car “fortement exposés aux prix des matières premières”.

Tags: prix des voitures électriques devrait beaucoup baisser

NEXT Des vêtements Rekkles, un peu trop chers ? – .