Sur l’A62, l’échangeur Agen-Ouest sera-t-il livré dans les délais ? – .

Sur l’A62, l’échangeur Agen-Ouest sera-t-il livré dans les délais ? – .
Sur l’A62, l’échangeur Agen-Ouest sera-t-il livré dans les délais ? – .

l’essentiel
Il manque l’auvent, cet immense toit protégeant la zone d’ouverture et de fermeture des barrières, là où les conducteurs paient ou récupèrent le ticket de péage. L’inauguration tant attendue est repoussée sine die.

« La gare de péage de l’échangeur autoroutier Agen-Ouest progresse également. Pour l’instant, la dalle de béton est coulée et le bâtiment d’exploitation est en voie d’achèvement. La verrière, ce grand abri sous lequel passeront les voitures entrant ou sortant de l’A62, arrivera “en kit” et devrait être assemblée cet été”, écrivait-on en mars dernier.

Patatras : l’auvent, ce beau et « grand abri » n’a jamais été livré. Il s’agissait d’équiper l’échangeur d’Agen-Ouest, situé sur les communes de Sainte-Colombe-en-Bruilhois et de Brax, équipement très attendu par les élus et les entreprises locales et quasiment terminé. Un tel succès que l’inauguration était prévue le 10 novembre. Mais le rendez-vous a été rayé du calendrier, à cause de cet auvent nommé désir… « L’inauguration a été reportée, avoue l’Agglo d’Agen (cofinancier avec le conseil départemental d’et-Garonne).

“C’est payé…”

L’auvent fait partie d’un appel d’offres à part entière, mais il y a eu un problème avec la livraison. Le concessionnaire Vinci Autoroutes a assuré que les bornes enregistrant et facturant automatiquement le passage des véhicules fonctionneront avec ou sans auvent, mais il est préférable de reporter cette inauguration. C’est toujours dans le contrat qui nous lie à Vinci Autoroutes. C’est payant, et nous l’avons fait savoir… »

Des propos diplomatiques, pour indiquer que les autorités locales étaient un peu agacées. Les armes sont même tombées aux mains des représentants de l’Agglo d’Agen et du Département, lors d’une réunion organisée fin octobre et relative à l’organisation de l’inauguration du 10 novembre. Sur les documents, l’auvent s’était envolé, un « petit détail » qui aurait pu passer inaperçu… « Tout cela est contractualisé, ajoute-t-on au conseil départemental. On découvre deux semaines avant l’inauguration qu’il manque une pièce, et une grosse… Ce n’est pas possible. Les engagements doivent être tenus. »

Le PDG de Vinci Autoroutes répond

La présidente Sophie Borderie (conseil départemental) et son homologue Jean Dionis (Agglo d’Agen) ont ainsi cosigné une lettre adressée au PDG de Vinci Autoroutes Pierre Coppey, indiquant qu’il était préférable de reporter la coupe du ruban, l’auvent est indispensable pour le baptême au même titre que la paire de ciseaux. Évidemment, il était impossible d’inaugurer l’équipement sans les deux financeurs (chacun déboursant 6,15 millions d’euros dans cette bretelle d’autoroute), et le PDG de Vinci Autoroutes a tenu à rassurer, répondant que bien sûr l’auvent allait arriver.

L’inauguration a donc été reportée sine die. On ne sait pas si la mise en service de cet important équipement a également été repoussée, Vinci Autoroutes restant malheureusement injoignable. Les premiers véhicules étaient attendus en décembre.

PREV Le prix des jeux Xbox augmentera de 10 $ en 2023 – .
NEXT Des vêtements Rekkles, un peu trop chers ? – .