Macron propose un pacte de décarbonation aux industriels les plus pollueurs – .

Macron propose un pacte de décarbonation aux industriels les plus pollueurs – .
Macron propose un pacte de décarbonation aux industriels les plus pollueurs – .
Emmanuel Macron lors de la rencontre avec les dirigeants des 50 sites industriels les plus émetteurs de GES (Gaz à effet de serre) en France, le 8 novembre 2022, au Palais de l’Elysée, à Paris. CYRIL BITTON / DIVERGENCE POUR « LE MONDE »

Le ministre chargé de l’industrie, Roland Lescure, avait prévenu les convives. L’exercice ne serait pas “ni un tribunal confessionnel, ni un tribunal populaire”. Dans le public, où l’on a pu voir Patrick Pouyanné, patron de TotalEnergies, parmi des acteurs du BTP, de l’industrie sucrière ou de la chimie, personne ne semblait vraiment inquiété. Invités, mardi 8 novembre, à l’Elysée, les représentants des cinquante sites les plus polluants de France, pesant à eux seuls 10 % des émissions de gaz à effet de serre du pays, n’étaient pas en territoire ennemi.

De retour de Charm el-Cheikh, en Égypte, où se tient la COP27, Emmanuel Macron les a rassurés d’emblée. Pas question de sacrifier l’industrie sur l’autel de l’écologie. Le chef de l’Etat tient la ligne qui n’a cessé d’être la sienne depuis 2017, celle d’un président pro-business. « Je serais quand même paradoxal de venir ici vous expliquer que la solution pour le climat serait de faire le contraire de ce que nous avons fait en matière économique ou industrielle ces dernières années. Je crois à la cohérence, il suffit de la garder. a expliqué M. Macron. « Il y a un modèle français de réussite. Nous avons un avenir si nous savons faire tenir ensemble trois objectifs majeurs : le climat, l’industrialisation et la souveraineté »il a insisté.

Pour atteindre la neutralité carbone en France d’ici 2050, comme il l’a promis, le locataire de l’Elysée compte sur la coopération des grands acteurs de l’économie. Sans loi ni contrainte mais grâce à une incitation financière conséquente. Emmanuel Macron propose un contrat simple : de l’argent public contre des engagements environnementaux. Une enveloppe de 5 milliards d’euros est déjà prévue dans le cadre du plan France 2030 pour récompenser les efforts de décarbonation des sites industriels.

“Une forme de planification”

Accordés d’ici la fin de l’année, ces 5 milliards doivent réduire les émissions de CO2 10 millions de tonnes en un peu moins de dix ans (sur un total d’un peu plus de 45 millions de tonnes). Les solutions sont déjà esquissées. L’Elysée, qui croit notamment à l’hydrogène, au captage du CO2 et la biomasse, des start-up invitées représentant ces technologies. Une façon de prouver que le changement climatique ne condamne pas l’industrie mais peut, au contraire, stimuler la recherche et l’innovation pour la relancer. “Nous sommes ici face à 20% du problème puisque l’industrie c’est 20% des gaz à effet de serre, mais vous représentez tous aussi presque 100% des solutions”résume Roland Lescure.

Il vous reste 58,11% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Tags : Macron propose décarbonation pacte polluant industriels

PREV L’Espagne va rapatrier les femmes et les enfants détenus dans les camps de prisonniers djihadistes – .
NEXT Prix ​​des carburants : la pression monte