Paroles de compassion du pape François après l’accident d’avion – .

Pape François/18 mars 2013/ Source casarosada.gob.ar Ce fichier est dérivé/de : Pape François avec Cristina Fernandez de Kirchner 7.jpg/Auteur Casa Rosada/https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0 /

Faits d’actualité

Dans un télégramme signé par le secrétaire d’État du Saint-Siège, le pape François s’est adressé “ses condoléances et l’assurance de sa proximité spirituelle” à toutes les personnes touchées par l’accident d’avion qui a fait 19 morts le dimanche 6 novembre à Bukoba, dans le nord-ouest de la Tanzanie.

“Ayant appris avec tristesse l’accident d’avion survenu à Bukoba, Sa Sainteté le Pape François adresse ses condoléances et donne l’assurance de sa proximité spirituelle à toutes les personnes touchées par ce drame, en particulier les familles des victimes”, écrit, lundi 7 novembre, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, dans un télégramme. le pape “Priez en particulier pour le repos éternel du défunt, la guérison des blessés et la force de ceux qui sont impliqués dans les efforts de sauvetage et de récupération.”

Alors qu’il s’apprêtait à atterrir à Bukoba, dans le nord-ouest de la Tanzanie, un avion de ligne en provenance de Dar-Es-Salam, la capitale économique, est tombé dans le lac Victoria. Dix-neuf personnes sont mortes dans l’accident – l’une des catastrophes aériennes les plus meurtrières de l’histoire de la Tanzanie. L’avion transportait 43 personnes, dont 39 passagers, les deux pilotes et deux membres d’équipage.

Lundi 7 novembre, des centaines de personnes, dont le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa et plusieurs ministres, ont rendu hommage aux victimes de ce crash, au stade Kaitaba de Bukoba. Cette journée d’hommages, animée par des guides religieux musulmans et chrétiens, a précédé la remise des corps aux familles des victimes.

Les autorités se sont engagées à couvrir les frais d’inhumation des victimes et à verser un million de shillings tanzaniens (environ 430 €) aux familles. “Je tiens également à vous assurer que nous n’aurons pas de repos tant que l’enquête ne sera pas terminée et que la cause de cet accident ne sera pas connue. En particulier, qu’est-ce qui a vraiment causé le crash de l’avion ?a assuré le Premier ministre.

La présidente Samia Suluhu Hassan a exprimé ses condoléances aux personnes touchées par l’accident. “Je prie pour que le défunt repose en paix et que les blessés se rétablissent rapidement”a-t-elle déclaré sur Twitter, saluant également “ceux qui ont participé au sauvetage, y compris les habitants de Bukoba”.

La Croix Afrique