combien de fermetures d’entreprises ? – .

combien de fermetures d’entreprises ? – .
combien de fermetures d’entreprises ? – .

Face à l’explosion du coût de l’énergie, certains groupes ont décidé d’arrêter temporairement la production. Certains secteurs craignent que la situation ne s’aggrave dans les semaines et les mois à venir.

La maison mère de William Saurin, Cofigeo, est le premier groupe agroalimentaire en France à prendre cette décision. Ce lundi, elle a arrêté la quasi-totalité de ses lignes de production, pendant “plus ou moins un mois”, selon nos informations, pour limiter les coûts.

Avant lui, le verrier Duralex, le spécialiste des arts de la table Arc international, le sidérurgiste Arcelor Mittal, à Fos-sur-Mer, ou Aluminium Dunkerque ont mis en pause ou réduit leur production.

Dans le secteur textile, en ce début d’année, plusieurs entreprises ne reprendront pas le travail avant une quinzaine de jours. « Ils gagnent des semaines sur l’hiver », explique Olivier Ducatillion, président de l’Union des Industries Textiles. Ces groupes préfèrent fermer temporairement plutôt que de fonctionner à perte, comme certains restaurants l’ont également fait récemment.

9% des TPE-PME craignent la fermeture

Pour le moment, selon la Confédération des petites et moyennes entreprises (Cpme), 9 % des TPE et PME, tous secteurs confondus, craignent de devoir s’arrêter à cause de la flambée des prix du pétrole. énergie.

Du côté des plus gros industriels du pays, environ 400 se sont manifestés auprès du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri), qui dépend du ministère de l’Économie et qui accompagne les entreprises en difficulté.

Bien sûr, les situations des entreprises du pays diffèrent selon leur consommation d’énergie, leur santé et leurs agendas. L’industrie agro-alimentaire, par exemple, en pleine négociation commerciale, appréhende particulièrement les semaines à venir. Elle attend de voir si les hausses de prix demandées à la distribution passeront ou non.

NEXT Le nouveau monde après la fin du dollar et du SWIFT – .