Plus de 50’000 entreprises ont été créées en Suisse en 2022 – rts.ch – .

Plus de 50’000 entreprises ont été créées en Suisse en 2022 – rts.ch – .
Plus de 50’000 entreprises ont été créées en Suisse en 2022 – rts.ch – .

Selon les données du registre du commerce publiées mardi, 50’015 entreprises ont été créées en Suisse en 2022, un chiffre quasi stable par rapport à 2021. Le dernier trimestre s’est terminé sur un rebond. Une analyse du Credit Suisse et de Procure.ch montre également que l’industrie suisse se porte bien, tandis que le secteur des services est en difficulté.

Le total correspond à une baisse de 1 % par rapport à 2021 et à une hausse de 7 % par rapport à 2020. La performance de 2022 est meilleure de 27 % que celle d’il y a dix ans, avec 39 371 entreprises créées en 2012, un « bilan positif qui conforte notre image d’une économie suisse dynamique et productive» l’année dernière et les précédentes, souligne le document.

En décembre, 4 897 nouvelles entreprises ont été créées, soit 18 % de plus qu’en novembre et 1 % de moins sur un an. Au total, 2 622 entreprises ont été radiées des registres, ce qui correspond à une hausse de 16 % sur un mois, mais à une hausse de seulement 0,5 % sur un an.

L’industrie suisse maintenue “en forme”

L’industrie suisse reste en bonne forme, reflétant la vigueur du marché du travail, selon une analyse du Credit Suisse et de Procure.ch.

La production a perdu de son élan, mais la baisse des carnets de commandes s’est arrêtée. La situation des achats s’est également détendue. Seules 8 % des entreprises ont fait état de délais de livraison plus longs, contre plus de 80 % au premier semestre. Plus d’un tiers souffrent de la hausse des prix d’achat, contre un pic de 91 % en mars.

La situation positive du marché du travail s’est maintenue : alors que 7 % des entreprises ont supprimé des emplois, un quart d’entre elles ont augmenté leurs effectifs. Cette robustesse montre que les entreprises ne réduisent pas leurs capacités. De plus, cela devrait “soutenir la demande en évitant une baisse des revenus des ménages et de l’appétit des consommateurs”, écrivent les auteurs de cette analyse.

Bilan mitigé dans les services

Dans le secteur des services, la tendance est à la baisse, notamment pour les carnets de commandes et les entrées de commandes. Cependant, l’activité commerciale reste en territoire de croissance.

Les marges sont sous pression. Ainsi, 44% des personnes interrogées sont concernées par la hausse des prix d’achat, quand 27% ont augmenté leurs prix de vente. Malgré ces défis, une entreprise sur cinq recrute alors que seulement 10 % réduisent leurs effectifs.

fourrure avec ats

PREV l’épineuse question de la souveraineté – .
NEXT Un nouvel album pour Iggy Pop à 75 ans – .