La natalité continue de chuter en Chine, au bord de la crise démographique — rts.ch — .

La natalité continue de chuter en Chine, au bord de la crise démographique — rts.ch — .
La natalité continue de chuter en Chine, au bord de la crise démographique — rts.ch — .

Longtemps pays le plus peuplé du monde, la Chine est aujourd’hui au bord du déclin démographique. En dix ans, le nombre de naissances a été divisé par deux. L’abandon de la politique de l’enfant unique en 2016 n’a pas provoqué le baby-boom espéré par les autorités.

En Chine, 10,6 millions de bébés sont nés en 2022, soit près de la moitié d’il y a dix ans. “C’est inquiétant. Les jeunes ne veulent plus avoir d’enfants parce que le pays vieillit et cela crée une pression sur la société », a relevé le co-fondateur de la clinique Mengnuo à Shanghai Lu Zhang dimanche dans le 19h30 de la RTS.

Après quarante ans de politique de l’enfant unique, le gouvernement chinois autorise désormais les familles à avoir jusqu’à trois enfants. Mais pour la majorité des hommes et des femmes chinois, c’est impensable.

>> Relisez : La Chine va désormais promouvoir le modèle familial avec trois enfants

“Pour l’instant, je n’ai pas envisagé d’en avoir un deuxième, car la société est assez cruelle envers les mères qui travaillent”, a déclaré Zhu Huijuan, qui vient de donner naissance à une petite fille. « Ce n’est pas du tout facile de prendre soin de soi, de sa famille et de sa carrière, poursuit-elle.

Une éducation coûteuse

Élever un enfant en Chine jusqu’à sa majorité coûte en moyenne 75 000 francs. C’est l’un des montants les plus élevés au monde. Par exemple, il faut compter 14 000 francs par an et par enfant dans l’un des meilleurs collèges de Pékin.

« Aujourd’hui, pour donner une bonne éducation à un enfant, les dépenses sont élevées. Je ne pense pas pouvoir bien m’occuper d’un troisième enfant », a déclaré Gemma Fu, une mère au foyer de deux garçons.

Une indépendance revendiquée

Le nombre de mariages s’effondre également dans le pays, avec un plus bas historique de 7,6 millions en 2022. A Shanghai, des parents désespérés affichent les CV de leurs enfants pour leur trouver l’âme sœur.

“Quand une fille grandit, à partir de 24 ou 25 ans, elle est censée trouver quelqu’un, se marier, fonder une famille et avoir des enfants”, raconte un père de famille dans ce marché matrimonial.

Malgré la pression sociale, de plus en plus de jeunes femmes revendiquent leur indépendance. « Même si je me marie un jour, je veux être dans un couple sans enfant. Je préfère avoir plus de temps pour moi, acquérir de nouvelles connaissances et développer plus de compétences », explique Sijin.

La Chine est donc au bord d’une crise démographique. D’ici la fin du siècle, son nombre d’habitants pourrait être divisé par deux.

>> Lire aussi : La Chine s’attend à une baisse de la population d’ici 2025

Lou Kisiela/iar

Tags : naissance taux continue chute Chine verge démographique crise rts .ch

NEXT Le nouveau monde après la fin du dollar et du SWIFT – .