ouverture du procès en appel – .

ouverture du procès en appel – .
ouverture du procès en appel – .

Le soir du 7 novembre 2021, Marine Ethève, une Réunionnaise de 24 ans, a été percutée par une voiture alors qu’elle rentrait chez elle après une soirée à Tours (Indre-et-Loire). Après un premier jugement prononcé en octobre dernier contre le chauffeur, le parquet a décidé de faire appel. La famille Ethève et l’accusé se retrouvent confrontés, à nouveau, devant la cour d’appel d’Orléans (Loiret).

Retour en justice pour l’accusé qui a renversé Marine Ethève. Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2021, vers 3h40 du matin, la jeune Réunionnaise de 24 ans est rentrée à pied chez elle, après une soirée à Tours, en Indre-et-Loire. Alors qu’elle traverse un boulevard sur un passage piéton, Marine Ethève est fauchée par une voiture en fuite.

La Réunionnaise, originaire de Petite-Ile, a été transportée à l’hôpital, elle est décédée des suites de l’accident du lundi 8 novembre 2021 dans la soirée. Le chauffeur, Alexandre Thomas, un jeune homme de 26 ans, se rend finalement à la police, douze heures après le tragique accident.

En octobre 2022, Alexandre Thomas a été condamné par le tribunal judiciaire de Tours à trois ans de prison, dont un an avec sursis, pour homicide involontaire avec la circonstance aggravante du délit de fuite. “Il n’y a pas eu de confiscation du véhicule”précise Maître Bendjador, avocat du prévenu.

Maître Bendjador considère que la première condamnation a été “équilibré” et ne comprend pas la décision d’appel du procureur : “cette douleur [trois ans de prison] est déjà dur avec quelqu’un ou n’a pas de casier judiciaire. À mon avis, cet appel ne fait que prolonger inutilement la douleur de la famille.

Selon son avocat, le chauffeur de 26 ans est “conscient de la situation dans laquelle il a mis la famille de la victime, ainsi que la sienne”. “Mon client s’était déjà excusé lors du précédent procès, il est à nouveau prêt à faire face à ses responsabilités”termine Me Bendjador.

Marine Ethève aurait eu 25 ans une semaine après son accident. La Réunionnaise était maman d’une petite fille, aujourd’hui âgée de cinq ans. “Elle sait tout sur le procès, même si on lui explique avec des mots enfantins”souligne le père de Marine, Herland Ethève dans les colonnes du journal La Nouvelle République.

A 18 ans, la jeune Réunionnaise était pompier volontaire, une passion qu’elle partageait avec son père, également pompier. Elle était venue à Tours reprendre des études de moniteur-éducatrice. “Elle voulait travailler avec des enfants autistes et en difficultéajoute Stéphanie Ethève, maman de Marine. Elle avait beaucoup de courage, elle aimait aider les autres.

Après sa mort, la famille Ethève décide de faire don d’organes, ce qui sauve la vie de six personnes. Elle se bat désormais pour que les lois sur les délits routiers soient modifiées.

Tags : Décès Réunionnais Tours ouverture appel procès

NEXT Le nouveau monde après la fin du dollar et du SWIFT – .