Tokyo finit par s’en sortir, aidée par la baisse du yen – .

Tokyo finit par s’en sortir, aidée par la baisse du yen – .
Tokyo finit par s’en sortir, aidée par la baisse du yen – .

L’indice phare Nikkei a pris 0,59% à 25.973,85 points. Sur ses trois premières séances de l’année cette semaine, le Nikkei a en revanche perdu près de 0,5%. L’indice élargi Topix a quant à lui augmenté vendredi de 0,37% à 1.875,76 points.

La Bourse de Tokyo a clôturé en hausse vendredi, soutenue par un regain de faiblesse du yen, une tendance de taux de change favorable aux valeurs d’exportation japonaises, tandis que la Bourse de Hong Kong a repris son souffle après plusieurs séances très dynamiques.

L’indice phare Nikkei a pris 0,59% à 25.973,85 points. Sur ses trois premières séances de l’année cette semaine, le Nikkei a en revanche perdu près de 0,5%.

L’indice élargi Topix a quant à lui augmenté vendredi de 0,37% à 1.875,76 points.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng recule légèrement (-0,32% vers 06h40 GMT), après son début d’année en fanfare grâce à un regain d’optimisme sur la croissance chinoise avec la fin de la stratégie “zéro Covid”. dans le pays et la perspective de nouvelles mesures des autorités pour soutenir l’économie nationale.

Les investisseurs en Asie ont également préféré ne pas prendre trop de risques avant la publication plus tard vendredi des chiffres officiels de l’emploi américain pour décembre.

La création d’emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis a été plus forte que prévu selon une enquête publiée jeudi, qui a précipité Wall Street dans le rouge.

Car si l’économie américaine ne ralentit pas suffisamment, l’inflation devrait également avoir du mal à se calmer, et donc la banque centrale américaine (Fed) pourrait être contrainte de resserrer encore plus et plus longtemps les conditions de crédit.

Du côté des valeurs

TOSHIBA : Les négociations sur un éventuel rapprochement entre l’américain Western Digital et le fabricant japonais de puces mémoire Kioxia (ancienne filiale de Toshiba) auraient été relancées, selon l’agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

Kioxia, dont Toshiba (+0,98% à 4 605 yens) détient encore quelque 40% du capital, envisage depuis plusieurs années d’entrer en bourse mais a déjà repoussé ce projet à plusieurs reprises et la conjoncture mondiale n’incite pas à l’optimisme pour 2023. Toshiba lui-même envisage actuellement la possibilité d’être racheté par un consortium d’entreprises mené par le fonds Japan Industrial Partners (JIP).

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar est monté à 134,07 yens vers 06H30 GMT, contre 133,41 yens jeudi à 21H00 GMT.

L’euro s’est également apprécié face à la devise japonaise, à 141,05 yens contre 140,37 yens la veille. La devise européenne s’échangeait également 1,0516 dollar contre 1,0522 dollar jeudi à 21H00 GMT.

Sur le marché pétrolier, le baril de WTI américain gagnait 0,83% à 74,28 dollars vers 06H30 GMT et le baril de Brent de la mer du Nord avançait de 0,76% à 79,29 dollars.

Tags: Tokyo finit par sen sortir aidée par baisse yen

NEXT Le nouveau monde après la fin du dollar et du SWIFT – .