A suivre aujourd’hui… Publicis – 06/01/2023 à 08:09 – .

A suivre aujourd’hui… Publicis – 06/01/2023 à 08:09 – .
A suivre aujourd’hui… Publicis – 06/01/2023 à 08:09 – .

(AOF) – Publicis Groupe a annoncé l’acquisition de Yieldify, une société de technologies marketing basée à Londres. Yieldify fera partie d’Epsilon, et ses offres de personnalisation sur site, d’optimisation de la conversion et de parcours client viendront compléter Epsilon PeopleCloud pour étendre la présence d’Epsilon sur le marché des entreprises de taille moyenne.

Fondée en 2013, la plate-forme et le service leader de Yieldify permettent aux entreprises de mieux personnaliser les expériences des consommateurs sur les sites Web, générant des revenus supplémentaires et d’autres résultats souhaités en fournissant le bon message/expérience au bon moment en fonction du profil du consommateur et de l’étape de son parcours d’achat.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Points clés

– Numéro 3 mondial du marketing, de la communication et de la transformation digitale des entreprises, créé en 1926 ;

– Chiffre d’affaires de 10,5 milliards d’euros répartis entre 4 « Solutions Hubs » : Publicis Communications (réseaux créatifs), Publicis Media, Publicis Sapient (digital et conseil) et Publicis Health ;

– Forte position dans les Amériques (63 % du chiffre d’affaires), devant l’Europe (24 %) et l’Asie-Pacifique (10 %) ;

– Business model décliné en 4 forces : solutions personnalisées via la data, créativité, ciblage à grande échelle pour les médias et canaux digitaux propriétaires ;

– Capital ouvert (Elisabeth Badinter détenant 6,74 % du capital et 12,36 % des droits de vote), Maurice Lévy étant président du conseil de surveillance de 12 membres, Elisabeth Badinter vice-présidente et Arthur Sadoun président du directoire ;

– Bilan sain, avec une dette nette de 1,5 milliard d’euros et un cash-flow libre de 1,2 milliard d’euros.

Défis

– En attente d’un nouveau plan stratégique après la réalisation de « Sprint for the future » ;

– Stratégie d’innovation centrée sur : l’analyse du comportement des consommateurs : solutions mathématiques et statistiques pour le média-planning, gestion des données numériques au sein de MarketForward, organisation du forum annuel Viva Technology, offre aux clients des plateformes technologiques… / plateforme Marcel réorganisation du travail en intelligence artificielle ;

– Stratégie environnementale « Consommer moins et mieux » : objectifs 2030 par rapport à 2009 dépassés pour le recours aux énergies renouvelables (33,5%) et l’efficacité énergétique (1,95 Mwh par salarié) et en route pour l’intensité énergétique carbone (3,78) / RSE Smart Data plate-forme ouverte ;

– Renforcement de l’offre de transformation digitale pour les clients via des acquisitions de sociétés intégrées à Sapiens ou Epsilon et attendue autour de 500 millions d’euros pour 2022 ;

– Poursuite des gros budgets et forte demande pour les données de première partie et les médias numériques d’abord.

Défis

– Sensibilité du chiffre d’affaires et des résultats à la parité de l’euro (15 % du chiffre d’affaires) vis-à-vis du dollar (52 %) et de la livre sterling (10 %) ;

– Impact de la guerre russo-ukrainienne : marginal, avec transfert du contrôle des agences locales à leurs managers et assistance logistique aux 300 salariés ukrainiens ;

– Objectif 2022, confirmé après un début d’exercice dynamique, d’une progression du chiffre d’affaires de 4 à 5 %, d’une marge opérationnelle de 17,5 % et d’un free cash flow de 1,4 milliard € ;

– Dividende 2021 de 2,4 €, soit 45 % du taux de distribution, attendu entre 45 et 50 % en 2022.

Analyse sectorielle Communication et Publicité

La croissance de la publicité en ligne ralentie

Après une année record en 2021, les annonceurs sont désormais plus prudents. Au premier trimestre, la publicité en ligne a enregistré une croissance limitée à 7% pour Meta, le plus bas niveau depuis son introduction en bourse en 2012. L’ex-Facebook est notamment impacté par le nouveau système d’Apple qui restreint le ciblage publicitaire. En effet, les applications des iPhones doivent désormais demander à leurs utilisateurs si leurs données peuvent être partagées avec des tiers à des fins publicitaires. Selon un expert du secteur, le manque à gagner pour Facebook, YouTube, Twitter et Snapchat pourrait approcher les 16 milliards de dollars en 2022.

Tags : suite aujourd’hui .. Publicis

Tags: suivre aujourdhui Publicis

NEXT Le nouveau monde après la fin du dollar et du SWIFT – .