Cirque acrobatique, flamenco électronique et Sorolla, les clés du nouveau parcours de La Rambleta

VALENCE (EP). La Rambleta de València débute sa nouvelle saison avec des noms tels que les acteurs Rafael Álvarez « El brujo » et Kiti Manver, le dramaturge Juan Mayorga, la compagnie Yllana -une de ses habituées- et une exposition consacrée au peintre Joaquín Sorolla.

C’est une offre marquée par « l’illusion et la passion pour la culture » et la « détermination à continuer à offrir à la ville une programmation éclectique, de qualité et innovante ». À cette fin, il a préparé des propositions de théâtre, de danse, de cirque, de spectacles pour enfants et familles, d’expositions, d’humour, de musique et de pensée pour le dernier quadrimestre de l’année, a souligné le centre culturel dans un communiqué.

Le centre ouvrira la saison des arts du spectacle en célébrant avec Yllana le 25e anniversaire de 666. La compagnie de théâtre d’humour gestuel porte une fois de plus sur scène l’un de ses plus grands succès, mis en scène par David Ottone et interprété par Fidel Fernández, Juan Ramos, Raúl Cano, Juan Fran Dorado et Jony Elías (en alternance).

Dans le cadre du festival Russafa Esènica, Rambleta accueillera bête sacréeflamenco électronique expérimental écrit, composé et produit par Isabel Do Diego, alter ego de l’artiste andalou Juan Diego Calzada.

Kiti Mánver, Cristóbal Suárez et Marta Velilla joueront dans l’adaptation théâtrale du film à succès L’inconvénientdans lequel répète son auteur Juan Carlos Rubio, ici aussi dans la réalisation, et Bernabé Rico, cette fois en tant que producteur.

De leur côté, Ginés García Millán, Daniel Albaladejo et José Luis García-Pérez joueront dans « Amistad », une comédie de vérités de Juan Mayorga, dans laquelle se confondent la réalité la plus absolue, le drame et le clown caché, mise en scène par José Luis García-Pérez et produit par Octubre Producciones et Teatro Español.

La programmation scénique comprendra également fais de beaux rêvescréé et interprété par Alberto Velasco, qui combine danse et théâtre dans une comédie dramatique qui a remporté le prix Godoff 2022 du meilleur spectacle.

Yllana reviendra pleine d’humour, d’ingéniosité et de créativité pour présenter sa dernière production passeportune idée originale qui lui est propre sous la direction artistique de Fidel Fernández et interprétée par César Maroto, Rubén Hernández, Susana Cortés, Edu Ferres et Estefanía Rocamora (en alternance).

Alors que, La Distance, capsules mémoire présentera un regard sur l’époque du confinement mêlant théâtre relationnel, arts vivants, installation artistique et technologie. Avec une dramaturgie de Vera González et Tolo Ferrà, également en charge de la mise en scène et de la scène vidéo, et produit par La Société de la Mouffette et COMA14.

Bernabé Rico sera de nouveau présent avec l’adaptation et la réalisation de la version théâtrale du livre Que se passe-t-il làune histoire hilarante sous le titre faits et défauts qui combine magistralement intelligence, comédie et actualité avec Cristina Marcos, Antonio Dechent et Juan Grandinetti.

La Zarra présentera Tout ce qui est bon te fait malune proposition théâtrale sur l’amour née de sa résidence à Rambleta, avec texte et interprétation de Guille Zavala et María Guerra, mise en scène par Guille Zavala et produite par A+ Soluciones Culturales.

Cirque acrobatique et hommage à Sorolla

b40524cf2a.jpg

Rafael Álvarez ‘El Brujo’ livrera la version de Fernando Fernán Gómez de lazarille de Tormespour affronter des problèmes universels tels que la marginalisation, la faim et la dure expérience de l’enfance à travers ce joyau de la littérature.

De plus, le centre présentera en première LABORATOIRE, du Teatre de l’Abast, une création collective de Victoria Mínguez, Lucía Aibar et Ramón Rodenas qui parlera des femmes dans la science, des scientifiques réduits au silence derrière le nom d’un homme. Un spectacle né des résidences de Graners de Creació, fruit de la collaboration entre La Rambleta et l’Espacio Inestable, qui sera joué dans les deux théâtres.

La danse classique et contemporaine sera également présente cette saison : avec les classiques Le lac des cignes et Belle au bois dormantainsi qu’avec le Festival Circuito Bucles qui, en coproduction avec La Rambleta, présentera Uranie Ultra, du Collectif Venerea, et l’exposition finale des ateliers « Réexistences en mouvement. Corps et territoire», destiné aux garçons et aux filles de différents milieux sociaux et culturels. De plus, le centre accueillera ‘Noir», une pièce scénique de danse urbaine d’Oulouy qui appelle à la lutte contre le racisme.

Il y aura un “spectacle magique” pour tous les publics, le Grand Cirque Acrobatique de Chine avec plus de 30 artistes sur scène, pour la plupart médaillés olympiques et certains du Cirque du Soleil. La programmation familiale comprendra également « A Christmas Carol », « Pinocchio, the Christmas Musical » et les meilleurs concerts Family Rock.

D’autre part, le programme d’exposition présentera l’œuvre lauréate de la Bourse de Recherche et de Production Artistique X La Rambleta « Plus terrible que la bombe d’Hiroshima », de Sergio Luna et José Vicente Martín, une métaphore des relations personnelles et du rôle de l’artiste. comme un interrogateur de la réalité.

Et à l’occasion du centenaire de Joaquín Sorolla, La Rambleta accueillera l’exposition « Polyédrique Sorolla », organisée et organisée par Makma, avec des travaux d’illustration expérimentaux sur l’œuvre de Sorolla réalisés par des étudiants de l’Université Polytechnique de Valence.

L’humour revient chargé de références comiques, comme Patricia Espejo, Charlee Pee, Ignatius Farray, Andreu Casanova, Dani Fez et Miguel Noguera, entre autres. De plus, les émissions comiques « Ne touchez pas à mon histoire » et « Las chicas de la culpa », ainsi que les podcasts en direct « Concepto sentido » et « Aquí estamos », seront également présentés.

La saison proposera également des concerts de groupes et d’artistes tels que Blaumut, Squid, Rozi Plain, Teenage Fanclub, Devendra Banhart, Soleá Morente, The Murder Capital, Luna, Helado Negro, Natalia Jiménez, Marala et El Consorcio, entre autres.

La Rambleta rendra hommage à Lou Reed et au Velvet Underground avec le festival commémoratif « Perfect Days : 30 ans sans The Velvet Underground et 10 ans sans Lou Reed ». De plus, le centre accueillera l’événement de musique et de mode urbaine « Nonsense party ». Il s’agit d’un format audiovisuel surprenant et révolutionnaire doté d’une technologie de pointe qui viendra recréer les grands thèmes du Mecano avec « Cruz de Navajas, el último Mecano ».

Au sein de Factoría Rambleta, l’époque de la réflexion revient avec « Futuro Imperfecto », produit par La Rambleta et Jot Down. De son côté, « Valence s’illustre », produit par La Rambleta et organisé par Cristina Chumillas, présentera des nouveautés avec lesquelles le centre continuera à soutenir le secteur de l’illustration et les talents émergents de la ville. La Rambleta continuera à accueillir la cérémonie de remise des Prix de la Critique Littéraire Valencienne et proposera la dixième édition de « The Rocky Horror Picture Show » avec une soirée d’Halloween très spéciale.

PREV Le Montevideo Symphonic Band rend hommage aux Beatles
NEXT Les centres commerciaux Rosaleda et Los Patios de Málaga se réunissent à l’occasion de la Journée mondiale du nettoyage